17 septembre 2018

Pic d'Arriel, 2824m, depuis le Caillou de Soques.






Le Pic d'Arriel est une splendide belvédère.
A 2824 mètres, le sommet surplombe le bassin d'Arrémoulit et ses lacs, et fait face aux autres grands sommets des alentours: Ossau bien sûr, mais aussi Palas, Balaitous et Lurien semblent à portée de main.
La vue s'égare ensuite sur de nombreux autres grands noms: Anie, Vignemale, Ger, Sesques, Visaurin, Garmo Negro... Il y a du monde sur la carte postale, panorama 5* sur l'ensemble des Pyrénées Occidentales!

L'ascension se déroule sans grande difficulté jusqu'au col d'Arriel, au pied du sommet. La partie finale est bien plus tendue et consiste à remonter un gros chaos de pierre avant d'attaquer une dernière portion bien exposée où on grimpe avec les mains jusqu'au sommet. Rien d'exceptionnel pour les habitués de la haute montagne, mais justifiant amplement de réserver ce sommet aux montagnards, et à le déconseiller aux personnes sujettes au vertige!

Le retour peut se faire par le lac d'Arrious pour découvrir ce beau lac d'altitude.

                            Départ: Caillou de Soques. En vallée d'Ossau, passer Laruns, Gabas et longer le
                                 lac de Fabrèges. Continuer en direction du Col de Pourtalet. Se garer sur les
                                 quelques places ou en bord de route après les feux d'avalanches, juste avant un 
                                 virage et avant l'abri sous roche qui a donné son nom au site.


                        Difficultés (voir niveaux de difficultés):
                           Montagnard. 
                           - Randonnée sur sentiers globalement bien marqué et très bien cairné.
                           - Partie finale dans de la caillasse exposée et nécessitant les mains.

                           Durée:  
                               - 6h00 pour la boucle réalisée, hors pause. Compter plutôt 6h30.
                                                                                                                                            
                           Dénivelé:
                                - 1500m environ.
                                

Carte et description du parcours:
Du parking, prendre le sentier qui démarre au sud dans la pente herbeuse (panneau jaune de randonnée). Traverser la forêt puis une passerelle sur le ruisseau d'Arrious. On débouche alors dans le vallon d'Arrious qu'on remonte sur le bon sentier. Après la Quèbe d'Arrious sous son rocher, passer une ressaut dans la pierraille et bien chercher à droite les cairns pour le sentier qui nous conduit au col de Sobe.
Du Col de Sobe longer le flanc (cairns) du Petit Arriel jusqu'au Col d'Arriel. Ensuite remonter à pleine pente en suivant les cairns et en escaladant quelques ressauts jusqu'au sommet.
Retour jusqu'au col de Sobe, et un peu en contrebas de celui-ci, sur un replat herbeux, viser des cairns (cf topo) qui conduisent au lac et au col d'Arrious. Descente ensuite par le chemin de la montée.



🌄🌄🌄


Du Caillou de Soques, le sommet du Pic du Midi d'Ossau nous éclaire déjà, il sera bien présent toute la journée!



Juste au dessus du parking, panneaux jaunes de randonnée.



Après un lacet on entre dans le bois, suivre le chemin ou la piste qui se rejoignent.



On rejoint rapidement la passerelle qui passe le ruisseau d'Arrious et permet d'accéder au vallon d'Arrious.



Vallon d'Arrious, qu'on va presque intégralement remonter, par un sentier toujours très bien marqué.



En arrière, l'Ossau est impressionnant.



On atteint en 50 minutes la cabane d'Arrious, ou Quèbe d'Arrious, selon les cartes ou les topos, cabane peu esthétique coincée sous un impressionnant rocher.



Plus on monte, plus les sommets apparaissent à l'horizon, ici le Vertice d'Anayet et le Pic d'Anayet.



Au dessus de la cabane, on remonte un ressaut d'éboulis pentu.



Pour déboucher sur un replat avec un ruisseau et de gros blocs de pierre. C'est ici qu'on va quitter le sentier qui conduit au col d'Arrious.



Repérez bien sur la droite les cairns qui signalent une trace (discrète vue d'en bas) partant pleine pente. Une fois sur la sente elle est évidente.



Côté ouest, Peyreget et Ossau.



La sente devient très nette et relativement bien cairnée. On surplombe le vallon qu'on vient de quitter.



La pente est raide et quelques passages nécessite un peu de prudence au dessus du vallon.



Les sommets aspois émergent: Mallo de Acherito, Ansabère et Trois Rois.



La pente se calme un peu, on atteint un replat. On voit au fond du vallon qu'on a quitté le col d'Arrious où on passera au retour.



Et dans la combe qu'on vient d'atteindre, le prochain objectif: le col de Sobe.



La montée au col de Sobe est progressive et cairnée, sans difficulté.



C'est sauvage et fort calme!



Col de Sobe, 2449m, en 2h10 depuis le Caillou de Soques. La vue s'ouvre versant espagnol et le massif de la Pena Telera notamment.



Sur la gauche la suite de la rando: le col d'Arriel et à droite le Pic d'Arriel.



Versant espagnol.



Derrière moi, le Grand Lurien, 2826m, à qui il faudra aussi que j'aille rendre visite.



Du col de Sobe, suivre les cairns sur la gauche pour prendre à flanc le Petit Pic d'Arriel.



Après avoir passé quelques chaos de gros rochers on retrouve des pelouses qui amènent raidement au col d'Arriel.



Col d'Arriel, 2608m. Une brèche ouvre brutalement la vue sur le massif du Balaitous.



Du col, la dernière pente du Pic d'Arriel est impressionnante!



En montant, on découvre petit à petit le bassin lacustre d'Arrémoulit.




On chemine d'abord sans un chaos de gros blocs, sur une sente relativement bien marquée et cairnée et déjà bien raide.



Le cheminement devient par endroit plus chaotique, et nécessite l'habitude de naviguer dans de telles conditions.



Quelques ressauts à passer en grimpant avec les mains.



Derrière moi, le Col d'Arriel s'éloigne vite, on prend très rapidement du dénivelé.



C'est clairement exposé par endroit... Que ce soit côté Arrémoulit.



Ou côté espagnol....



Palas et Balaitous.



En montant, on range les bâtons car ça devient clairement de la grimpette avec les mains. rien de bien compliqué néanmoins si vous en avez l'habitude!



On suit l'arête pour rejoindre ce point de passage où il y a du gaz de part et d'autre. Il faut avoir le pied sur! A noter que c'est apparemment évitable par la droite. On rejoint alors en 3h le.........



Pic d'Arriel, 2824 mètres. Panorama exceptionnel!



🌄🌄🌄


Panorama complet: cliquer et déplacer avec la souris:



Pic d'Arriel, 2824m.



Pic d'Arriel, 2824m.



Extraits du panorama:












Quelques gros plans:


Grande Fache, 3005m et massif du Vignemale.



Embalse de Respomuso.



Pics d'Enfer, 3082m.



Le Balaitous, 3144m, et la grande diagonale.



La belle pyramide du Palas, 2974m.



Joli chapelet de lacs au pied du sommet: Artouste, Arrémoulit, et lac du Palas.



Lac d'Artouste, son barrage, et la gare du petit train.



Vers l'ouest la vue est tout aussi grandiose.



Pic du Midi d'Ossau, 2884m.




Les deux pointes de l'Ossau.



Les sommets frontaliers de la vallée d'Aspe, de Pétragème au Pic d'Anie.



Grand Lurien, 2826m.



Pic de Ger, 2613m.



Pic des Tourettes, 2771m.



Du Palas au Balaitous.



Lac du Palas.



Palas toujours.



Côté Pic d'Aspe.



Collarada et Pala de IP.



Refuge d'Arrémoulit.



🌄🌄🌄

La descente se fait par le même itinéraire jusqu'au Col de Sobe.



On débute par le passage des blocs exposés pour rejoindre l'arête.



Comme toujours la descente est plus impressionnante que la montée, on voit beaucoup plus le vide. Suivre les cairns et descendre "au plus facile".



On descend finalement sans trop de problème et on retrouve rapidement le Col d 'Arriel. Vue en arrière vers ce beau sommet.



Retour vers le Col de Sobe.



Col de Sobe, vue vers le Lurien. Descendre environ 300 mètres depuis le Col de Sobe vers le vallon d'Arrious, jusqu'à rejoindre un replat herbeux avec des cairns.



Sur ce replat, à environ 2400m, pour ceux qui veulent, comme moi, rentrer en boucle par le lac d'Arrious, viser un cairn bien visible au lieu de replonger vers le vallon d'Arrious.



Le sentier d'abord discret, va devenir bien marqué.



Il chemine à flanc sans autre difficulté qu'une courte remontée, avec une très belle vue sur le Lurien.



On rejoint le Lac d'Arrious, 2285m. Le paysage est bien différent de mon dernier passage ici!! (Voir le topo lac d'Arrious).



Reflet du Pic du Lac d'Arrious, et des deux Pics d'Arriel.



Le Pic d'Arriel, où j'étais il y a 1 heure, est au fond.



Longer le lac par la rive gauche pour rejoindre le Col d'Arrious, 2252m.



Il ne reste plus qu'à avaler les 900 mètres de dénivelé de descente jusqu'au Caillou de Soques! Compter un peu moins d'une heure 30.





On retrouve le parking du Caillou de Soques, au terme de 6 heures (hors pause) d'une splendide randonnée.


🌄🌄🌄