30 juillet 2020

Pic d'Estos, 2804m, et lacs des Miares, depuis le Col d'Azet.





D'où qu'on le regarde, le Pic d'Estos, ou Pic d'Arrouyette, offre une fière allure avec d'impressionnants escarpements.
Il vient barrer le fond de la Vallée du Louron qu'il surplombe de tous ses 2804 mètres d'altitude.

Si la voie normale n'est pas d'une très grande difficulté, elle offre malgré tout une belle résistance: le dénivelé n'est pas négligeable, et la crête terminale comporte quelques passages exposés où il faut s'aider des mains.

L'ascension passe par les lacs des Miares, magnifiques petits laquets posés dans un cadre minéral de toute beauté. Ils seront déjà un bel objectif de sortie pour les randonneurs.


🌄🌄🌄

                            DépartCol d'Azet (1612m). D'Arreau, rejoindre la vallée du Louron en suivant 
                                 la direction Peyresourde. A Avajan, suivre la direction du Col d'Azet et de 
                                 Saint Lary. Dans Genos, prendre à droite la direction du col. Suivre les 
                                 nombreux lacets, passer l'accès à Val Louron, et une fois au col, prendre la piste
                                 dans le lacet vers la gauche pour se garer une centaine de mètres plus loin près 
                                 d'un bâtiment d'entretien de la station.


                        Difficultés (voir niveaux de difficultés):
                            - Randonneur EXP.
                              Balisage jusqu'aux lacs de Sarrouyes.
                              Pas de difficulté jusqu'aux lacs des Miares, sente nette même 
                              si moins marquée en arrivant près des lacs, savoir s'orienter un minimum.
                              Navigation à vue mais sans difficulté jusqu'à l'avant sommet 2715m.
                              Crête finale: sente marquée jusqu'au sommet, et cairnée. Quelques
                              passages relativement exposés. Deux passages un peu plus difficiles où on 
                              s'aide des mains  sur des zones exposées. Attention: s'il n'y a objectivement 
                              pas de grandes difficultés pour accéder au sommet, la dernière partie 
                              pourra impressionner les randonneurs peu habitués à ce genre d'acrobaties.
                           - Randonneur pour les lacs des Miares.
                          
                           Durée:  
                               - 6h30  (sans les pauses) pour la boucle. 4h pour l'aller-retour aux lacs des Miares.
                             
                              - Quelques temps indicatifs:
                                                              1h45: lacs de Sarrouyes
                                                              2h45: lacs des Miares
                                                              4h00: Pic d'Estos
                                                              4h45: lacs des Miares
                                                              6h30: Col d'Azet
                                                                                                                            
                                                                                                                                                                  
                           Dénivelé:
                               - 1420 mètres. Distance d'environ 14 km.
                         
                                                            

Description rapide du parcours (détaillée dans le topo):
Randonnée du 25/07/20.

Du col, suivre la piste vers le sud et passer sous le téléski des Bruyères puis sous le télésiège des Myrtilles. Après un lacet à droite on monte jusqu'au terminus du télésiège., suivre la piste sur la gauche, toujours au sud, à flanc ouest du Tuc d'Ardounes pour accéder à un petit col (2069m, balisage jaune) où on change de vallon.
Descendre dans le vallon et suivre le fond pour remonter aux lacs de Sarrouyes. Juste avant les lacs (2165m), laisser le gros sentier balisé des lacs et suivre les cairns vers la droite pour grimper rudement sur la pente qui mène aux lacs des Miares, en passant d'abord près d'une cabane en tôle.
Grimper toujours dans la même direction (plusieurs sentes et sentiers un peu dans tous les sens), sud puis sud est pour rejoindre les lacs des Miares.

Des lacs, viser l'avant sommet 2713m, bien visible depuis les lacs (voir le topo), en passant soit par la droite soit par la gauche d'un petit cirque d'éboulis.
De l'avant sommet, suivre la sente qui file à flanc vers les brèches à passer où on s'aide des mains sur deux endroits, on récupère une sente dans des pelouses raides pour accéder à une portion sur le faite de la crête et après une dernière brèche large et facile, remonter à flanc sur une vire rocheuse facile pour accéder au sommet.

Descente par le même chemin, en franchissant prudemment les brèches.

Trace GPS à télécharger ici: TRACE GPS ESTOS

Carte du parcours:  Carte IGN Top 25 1848OT: Bagnères de Luchon/ lac d'Oô

Zoomez pour mieux voir le parcours.
Visorando

🌄🌄🌄


Du parking, suivre la piste qui part vers le sud. On est dans les nuages ce matin, mais bon espoir que ce soit une mer de nuages!


Et en effet, en montant on passe au dessus de la mer de nuages, magnifique! Vue en arrière sur le parking.


En face, le Tuc de Labatiadère, souvenir de cet hiver : Tuc de Labatiadère.


On suit la piste initialement.


La mer de nuage sous l'Arbizon.


Arbizon et Labatiadère.


Vers l'est, et l'échancrure du col de Peyresourde.


Pla d'Adet.


On passe près des installations de la station.



En passant sous le télésiège des myrtilles, on voit la suite de l'itinéraire.


En prenant le lacet et la piste qui monte vers le terminus du télésiège qu'on voit là-haut.


Du terminus du télésiège, prendre à gauche, toujours sur la piste.


Le Pic de Néouvielle apparaît au fond à gauche.


Rejoindre cette croupe (Pic de Sarrouyes au fond) où on va basculer de versant.


On change ainsi de versant, pour descendre dans le vallon de Sarrouyes.


Le Pic d'Estos offre un fier profil d'ici. On voit la crête à suivre depuis les lacs des Miares qui sont tout à droite.


Suivre le bon sentier qui descend dans le fond du vallon.


Inutile de dire qu'il faudra remonter cette portion au retour....


On approche, mais il reste du chemin!


Cette portion est balisée en jaune jusqu'aux lacs de Sarrouyes.


Quelques marmottes dans les pelouses.


Juste avant d'arriver aux lacs de Sarrouyes (2165m), quitter le sentier principal pour partir à droite dans la pente (cairns).


On grimpe plus rudement en lacets, puis en traversée vers le sud.


Vers 2200m, bien prendre le lacet vers le sud (pierre balisée ci-dessous) et ne pas suivre une autre petite sente vers le Pic de Sarrouyes.


On approche des lacs, ils sont derrière cette croupe.


On passe à côté d'une cabane en tôle (2425m), à partir d'ici il y a des sentes un peu dans tous les sens, suivre au plus facile la direction globale sud, en suivant sentes et cairns qui amènent aux lacs des Miares.


Sur la droite c'est le Pic de Sarrouyes qui sera l'occasion de revenir dans le coin.


On débouche près d'un des lacs des Miares, en moins de 3 heures depuis le col d'Azet. Le Pic Parraouis en face.


Pour les randonneurs qui font l'aller-retour au lacs, ne pas hésiter à déambuler autour des nombreux petits lacs des Miares, tous magnifiques!




Contourner les lacs vers l'est, pour se diriger vers l'avant sommet le plus à gauche, bien visible depuis les lacs.


On s'élève au dessus des lacs.


Pour viser le replat à gauche de ce petit sommet sans nom qui n'est pas l'avant sommet visé qui lui est plus à gauche.


On passe au dessus d'un autre des lacs des Miares.


Grimper dans les pelouses et la caillasses "au plus facile", ça passe globalement partout.


Quelques rares cairns, mais cette portion n'est pas très nette niveau cheminement.


Regard derrière sur les lacs des Miares.


Et l'avant sommet à rejoindre.


On peut monter par les deux côtés du petit cirque de caillasse, sachant que le sentier est bien plus net par la droite (chemin pris à la descente).


En rejoignant la crête, vue plongeante sur le vallon de Sarrouyes et ses lacs, qu'on a remonté.


On récupère une sente à flanc nord de l'avant sommet (inutile de passer à la pointe de l'avant sommet). La sente file vers le sommet.


Sommet qui a une sacrée "gueule" vu d'ici!


La sente descend un peu pour rejoindre les petites brèches qu'il va falloir traverser, ce sera la plus grande (relative) difficulté du jour.


Ces brèches offrent de très belles vues!


On vient buter sur des escarpements rocheux pour franchir cette brèche.


Il faut s'aider des mains pour les franchir, mais ce n'est pas très compliqué.


Le deuxième passage est un peu plus compliqué car un peu plus exposé sur le versant nord. Mais pas de difficulté si vous avez l'habitude de crapahuter.


A noter que les passages clés sont marqués d'un point blanc sur le rocher! A noter aussi qu'il y a un point fixe pour rappel au dessus de ce deuxième passage.


On atteint des pentes raides de pelouses où la sente est plus ou moins marquée.


On remonte ces pentes pour venir sur le faite même de la crête.


Pas de difficulté pour cheminer en prenant le temps et si le temps est sec.


Le sommet est en vue! Il faut passer un col et remonter en face en suivant une sorte de vire facile à flanc.


Pas de difficulté pour franchir ce passage à flanc, et déboucher en 4 heures de marche au….


Pic d'Estos, 2804m, grande vue!


La crête se poursuit vers l'est, mais le sommet est bien là. Je suis allé voir les deux autres "sommets" sur la crête (prudemment, c'est facile mais exposé), ça n'apporte rien de plus au panorama.



🌄🌄🌄


🚩🚩PANORAMA DU SOMMET🚩🚩
PANORAMA COMPLET ICI: PANORAMA ESTOS


Extraits du panorama:







Vers le nord, c'est la vallée du Louron qui est à nos pieds.


Vers la vallée d'Aure.


Arbizon.


Vers le nord ouest.


Du Turon au Néouvielle.


Campbieil et Pic Long.


Vers le sud et la crête frontière allant de Batoua au Pic de Parraouis.


Au fond, Soum de Ramond, Mont Perdu, Cilindro, Marboré.


La pointe du Batoua au fond, le Pic de Lustou au milieu.


Pic de Lustou.


Vue sur la vallée de la Pez.


Posets, 3369m.


Massif du Bachimale.


A l'est, c'est le luchonnais qu'on détaille.


Pic de Hourgade, très beau sommet fait l'automne dernier: Topo Hourgade.


Le Perdiguère.


Gourgs Blancs.




Lac de Loudenvielle.


🌄🌄🌄


Retour par le même chemin.



Prudence malgré tout, la pente est forte et toute glissade serait définitive!


Les deux passages rocheux se passent tranquillement au retour.



On retrouve vite l'avant sommet et le petit cirque de la montée au dessus des lacs. Descente par l'autre versant cette fois (à gauche), en effet bien mieux marqué.


Regard en arrière sur ce fier sommet de l'Estos.


On retrouve les lacs des Miares.



Et oui il fait chaud!!


Descendre des lacs pour rejoindre la cabane en tôle bien visible.


On voit en descendant les lacs de Sarrouyes, qui étaient dans l'ombre ce matin.


Et le vallon de Sarrouyes, où il faut redescendre.


Meuh.


Regard derrière sur le sommet et toute la crête parcourue.


Au fond du vallon, on voit bien la pente à remonter pour rejoindre la station et l'autre versant.


C'est pas très long, mais bien casse-patte en fin de rando de remonter environ 100 m de D+!


On retrouve les installations de la station de Val Louron, et la vue sur le Col d'Azet qu'il ne reste plus qu'à rejoindre par la piste.


🌄🌄🌄


Tracé 3D