3 janvier 2016

Source de la Bidouze (620m).






Randonnée tranquille vers la source de la Bidouze, rivière s'écoulant du massif des Arbailles pour aller se jeter dans l'Adour près de Guiche, près de 82 km plus tard.
Aucune difficulté pour cette sympathique marche à travers la sauvage forêt des Arbailles, si ce n'est quelques passages glissants si vous la réalisez par temps humide.


                        Départ: Prendre la direction de Saint-Just-Ibarre. A la sortie du village 
                             prendre une route à droite, panneau "sources de la Bidouze". Poursuivre la 
                             route principale pendant plus de 3km jusqu'au hameau d'Arla, se garer au 
                             parking avec aire de pique-nique. Du parking commencer la rando en prenant 
                             la piste de droite.

                        Difficulté (voir niveaux de difficultés)
                             - Marcheur, sentier balisé en jaune.

                           Durée
                                - Moins de 3h aller-retour.

                           Dénivelé:
                               - 380m.

Carte du parcours:



Prendre la piste de droite, qui va suivre la rive gauche de la Bidouze durant 3 km jusqu'à une zone avec tables de pique-nique. Des panneaux narrant la mythologie basque jalonnent le parcours. La forêt des Arbailles est un lieu fort des croyances ancestrales basques, le brouillard y est fréquent, elle est difficilement accessible, et creusée de nombreuses grottes et gouffres.



On suit donc une bonne piste durant 3km, sans aucune difficulté.



Amadouviers sur tronc.



On débouche près d'une aire de pique nique près d'un pont en dur. Prendre le pont et le sentier glissant en face.



Le sentier est balisé de bout en bout.



Le sentier est parfois glissant, les bâtons seront utiles à la descente aux personnes peu habitués.



Le sentier chemine très agréablement dans la forêt, en prenant régulièrement du dénivelé.



Plus on s'approche des sources, plus on surplombe la Bidouze.



Le massif du Zabozé est dans le brouillard.


Toujours suivre le balisage jaune. On croise une intersection avec un sentier qui part en lacets vers le haut du plateau, ne pas le prendre (croix jaune), c'est le sentier qui permet d'accéder au Pic Etchecortia, qu'on verra une prochaine fois.



On chemine rive droite de la Bidouze, peu d'eau en ce mois de décembre très sec cette année.



La grotte, objectif du jour, est atteinte en 1h40. Beaucoup d'arbres couchés dans la dernière partie, et deux zones d'éboulis de pierres à passer avec prudence car glissantes.




Au fond de la grotte, le tunnel souterrain d'où vient la Bidouze. Il y a peu d'eau, on peut cheminer à sec jusqu'à l'entrée du tunnel.




La forêt des Arbailles.



Le retour se fait sur le même tracé, prudence sur certaines portions glissantes.



La Bidouze traverse quelques jolis bassins.


On retrouve le parking en moins de 3heures.
Ballade agréable et sans difficulté dans la belle et mystérieuse forêt des Arbailles.

4 commentaires:

  1. Peut-on faire de la plongée sous-marine dans la rivière dans la grotte et si oui, quel équipement conseillez-vous?
    Merci d'avance.
    Un follower très fidèle (j'adore votre déblog)

    RépondreSupprimer
  2. Bien sur, un équipement minimal suffit: une corde (attachée aux pieds) et une grosse pierre bien lourde attachée à celle-ci.

    RépondreSupprimer
  3. Je suppose que c'est un genre d'humour ...

    RépondreSupprimer