18 janvier 2016

Le Mail, 1665m, en hivernal depuis le Port de Castet.





Première sortie hivernale de l'année, sur les contreforts de la vallée d'Ossau. La neige s'est faite attendre cette année, et nous avons profité de belles chutes la veille de la sortie pour sortir un peu les raquettes.
Objectif du jour: le Mail en passant par la crête du Soum de la Pale. Le Mail est un modeste sommet pour l'altitude (1665m), mais le panorama est très étendu du massif du Néouvielle aux sommets basques. La boucle réalisée part du Port de Castet, passe par le Soum de la Pale, le Soum de Crabioules, le Mail, et la descente se fait via le sympathique vallon du Couscouilla.

                        Départ: D'Arudy, prendre la direction de Louvie-Juzion au rond point d'Izeste.
                             Dans Louvie-Juzion, prendre la première à droite direction Castet. Passer le
                             village et prendre à gauche une petite route qui va monter en
                             épingle jusqu'à un plateau: le Port de Castet (868m), se garer en bord de route
                             avant les panneaux "zone pastorale".

                        Difficulté (voir niveaux de difficultés)
                             - Randonneur expérimenté en hivernal. La boucle ne doit comporter aucune
                             difficulté en absence de neige, mais en raquette tout se fait hors sentier, et la
                             crête comporte des zones de rochers assez limites au niveau du Soum de
                             Crabioules.

                           Durée
                                - Environ 6h30 pour la boucle.

                           Dénivelé:
                               - 850 mètres.





Piste du départ, prendre la piste de gauche qui part vers le petit sommet à gauche, le Soum de la Pale. On va y monter à toute crête, puis suivre la crête jusqu'au petit pic tout droit face à la piste: le Mail. Il faudra quitter la piste très tôt vers la droite pour suivre la petite colline à toute crête.




Zoom sur la crête à parcourir, la petite pointe sur la droite est le sommet du Mail.




Il fait vraiment très froid ce matin, et le soleil va faire du bien pour réchauffer les mains gelées. Il illumine déjà le sommet du Pic du Montagnon.




Suivre à pleine crête le petit monticule (quelques traces de sentier à travers les arbres).




Vers l'ouest, derrière nous, la vue est déjà splendide sur le village de Bilhères, et les sommets du Rocher d'Aran, de Ourlènotte et d'Ourlène.




Il suffit de suivre la ligne de crête jusqu'à croiser de nouveau une piste.




Le joli plateau pastoral du Port de Castet.




Le Moulle de Jaut (2050m) apparait.




Rocher d'Aran (1796m), Ourlènotte (1805m).




L'atmosphère se réchauffe un peu!




Le village de Bilhères.




On rejoint en 20 minutes une piste (piste du retour), la traverser pour prendre de nouveau à pleine pente en face, puis essayer de se faufiler à l'orée du bois vers la gauche (nord) tout en continuant à monter.




Plus on monte plus la vue s'ouvre. Du Lauriolles au Roumendares.




On voit en contrebas toute la crête parcourue et le plateau où est la voiture.



Longer le petit bois de sapin sur sa gauche, et monter vers une forêt un peu touffue qui barre la route. Chercher le meilleur passage pour y passer, elle est peu épaisse et une fois traversée, il suffit de monter à pleine pente vers le sommet.


Une fois la petite forêt passée, le sommet semble en vue, mais plusieurs ressauts sont à passer avant.




La ville de Pau.




La belle silhouette rocheuse du Lauriolle, 1840m.  Le sommet boisé de Sesserite en premier plan.




Près du sommet du Soum de la Pale, vue sur la crête à suivre ensuite, vers le Mail, sommet tout à droite.




Du sommet du Soum de la Pale, 1430m, atteint en 2 heures, vue panoramique vers l'ouest:




Poursuivre l'ascension vers le sommet suivant, le Soum de Crabioules, 1579m.




Du Soum de Crabioules, vers le Mail.




Le parcours de crête est superbe, entre le blanc de la neige et la plaine, que de contrastes.




Le Pic du Midi de Bigorre se dévoile.




Tout comme le Pic de Sesques.




Vers l'est depuis le Soum de Crabioules.




A partir du Soum de Crabioules, soyez très vigilants pour en descendre et contourner le sommet suivant (sans nom) par le flanc ouest. Il y a de nombreux rochers plus ou moins affleurant, rendant dangereuse la progression en raquette.





Le sommet rocheux contourné. Les rochers sont gelés par dessus le marché.




On rejoint le Col des Houssats, dernier col avant l'ascension finale qui ne présente pas de difficultés.




Pic d'Anie, 2504m.




On rejoint le sommet du Mail, 1665m, en moins de 4 heures.



Panorama du Mail:

Zoom sur le Massif du Néouvielle:



Petit Gabizos, 2600m.




Tarbes.





La vue est panoramique sur la plaine béarnaise.




Pic du Midi de Bigorre, 2876m.




Impression nuageuse.




Après une pause déjeuner revigorante, la descente se fait à pleine pente vers le vallon du Couscouilla.




Les chutes de neige de la nuit permettent de descendre directement et rapidement dans le vallon.





On passe dans l'ombre du vallon, la température chute brutalement.




Prendre plein ouest dans le vallon pour rejoindre la cabane de Couscouilla.




Cabane ouverte pouvant servir de bon abri: cheminée, table, zone de couchage.




Poursuivre vers l'ouest jusqu'à rejoindre le lisière d'un bois. descendre dans ce bois le long d'un sentier assez visible car assez fréquenté.



A une bonne bifurcation, prendre à gauche le chemin qui s'enfonce dans le bois en descente.


Le cumul de neige n'est pas assez important pour continuer avec les raquettes dans le bois.




La descente se fait raide et on débouche sur une piste, à suivre sur la droite pour rejoindre l'itinéraire de l'aller.




Il n'y a plus qu'à suivre la piste pour rejoindre la petite crête du départ et le Port de Castet.




Dernière vue vers ce modeste mais très agréable massif. La neige a déjà fondu durant la journée.




Port de Castet, entre 6h30 et 7 heures selon les pauses.


Belle boucle hivernale sans grande difficulté physique (il en est autre chose de l'orientation!)permettant un beau parcours de crête et un vaste panorama aussi bien sur la plaine que sur l'ensemble des Pyrénées. Attention au contournement rocheux du sommet après le Soum de Crabioules.




4 commentaires:

  1. ça serait pas plutôt la cabane du Cassecouillha ??

    RépondreSupprimer
  2. Vu avec qui j'étais ça aurait pu être ça oui.... ;)

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour j’aimerai faire cette sortie vous n’avez pas de fichier gpx pour la trace merci!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, malheureusement je n'étais pas encore équipé de GPS à l'époque où j'ai fait cette sortie! Donc pas de trace GPX, car je ne veux pas en faire à la main sur carte qui ne refléteraient pas parfaitement le cheminement, désolé!!

      Supprimer