31 janvier 2016

Lacs d'Ayous et Col d'Ayous, 2188m, en raquettes depuis Gabas.




Randonnée classique de la vallée d'Ossau, la boucle des lacs d'Ayous peut aussi se faire en hivernale. Elle offre des vues magnifiques sur toute la vallée d'Ossau, ses prestigieux sommets et sur le seigneur des lieux, le Pic du Midi d'Ossau, qui surplombe le randonneur durant toute la journée.

Si elle ne présente pas de difficulté en l'absence de neige, la boucle est beaucoup plus sérieuse en hiver pour deux raisons principales: selon l'état de la neige la progression peut être plus difficile (zones à fort risque d'avalanche), et surtout la route menant au lac de Bious-Artigues est fermée tout l'hiver, obligeant à se garer à Gabas et à remonter toute la route, jusqu'au lac, compter entre 1h40 et 2h en plus!

Ainsi, cette randonnée est destinée aux randonneurs endurants, surtout si comme nous vous complétez la boucle par l'ascension jusqu'au Col d'Ayous: compter alors 22km500 de marche pour plus de 1400 mètres de dénivelé, dans la neige qui plus est!
La boucle simple ne présente pas de difficulté technique ou d'orientation cependant.

                        Départ: Virage en épingle dans Gabas, places de parking, prendre la route 
                             vers le sud ouest après la barrière et les panneaux d'avertissements.

                        Difficulté (voir niveaux de difficultés)
                             - Randonneur expérimenté en hivernal. La boucle ne comporte aucune
                                difficulté et peut s'adresser aux marcheurs en absence de neige. 
                             - Randonnée très longue et éprouvante avec l'ascension du Col d'Ayous.

                           Durée
                                - 9 heures. Enlever 1h30 pour la boucle simple sans passer par le Col d'Ayous.

                           Dénivelé:
                               - 1400 mètres.

Carte du parcours.





🌄🌄🌄



Prendre la route partant de Gabas vers le lac de Bious-Artigues. Elle est donc fermée tout l'hiver.




A cause du risque d'avalanche! Cette route est surplombée par de nombreux couloirs d'avalanches.



Cheminer sur la route jusqu'au lac de Bious, compter entre 40 minutes et une heure selon votre rythme pour rejoindre le lac. Certaines boucles de la route peuvent être coupées par des sentiers.


Un des couloirs d'avalanches. Aucun risque aujourd'hui, l'enneigement est dramatiquement déficitaire en cette fin janvier.




On chemine sur une route assez agréable.




La lune se couche derrière le Pic les Tours, 2144m




Lac de Bious-Artigues, suivre la piste qui longe le lac par la gauche.



On suit le Gr10 et son balisage jusqu'au Col d'Ayous, aucun problème niveau orientation!


La neige commence à être présente vers 1500 mètres, vigilance sur la piste qui est verglacée le matin.




On pénètre dans le Parc National des Pyrénées.




On débouche sur le plateau du Gave de Bious qu'on traversera au retour. Pour le moment, prendre à droite le sentier qui part dans le bois, panneaux "lacs d'Ayous".




Pic Paradis (2129m) et Pic Casterau (2227m). La descente se fera en longeant les falaises du Casterau.



Suivre le sentier dans la forêt, qui se termine par quelques lacets avant de sortir du bois.
La neige devenant assez dure, on a chaussé les crampons en sortant du bois.


Suivre les traces (ou la piste) qui conduisent toutes aux lacs d'Ayous.




Il y a du passage, surtout quand le temps est clément.




Arrivée au bord du premier lac, le Lac Roumassot et sa cabane (1845m). Compter 2h30. On voit la suite du parcours: suivre le ruisseau sur la droite pour accéder au plateau supérieur.




Cabane de Roumassot devant le Pic du Midi d'Ossau.




La vue sur ce sommet mythique est vraiment superbe durant toute la boucle. 




On s'élève au dessus de la cabane de Roumassot.




On passe près de la belle cascade se déversant du plateau supérieur.


Une fois sur le plateau supérieur:
- pour la boucle vous longez les lacs pour rejoindre le refuge d'Ayous et faire la boucle.
- pour le Col d'Ayous, suivre les traces à droite qui s'élèvent au dessus des lacs à flancs. Compte une heure environ jusqu'au col, 1h15 pour l'aller-retour jusqu'au refuge.


Le Col d'Ayous est là-bas, tout au fond!




On longe la base du Pic d'Ayous, la plupart du temps en devers assez pentu, attention si vous êtes en raquettes!




Le refuge d'Ayous en contrebas, qu'on rejoindra tout à l'heure.




Le Pic Palas, point culminant des Pyrénées Atlantiques (2974m).



Au terme d'une montée soutenue, on débouche sur un plateau d'altitude où la pente s'atténue, continuer jusqu'à la ligne de crête et le Col d'Ayous, 4h30 depuis Gabas.


Quelques belles corniches au niveau du col.



Col d'Ayous, 2188m, point culminant de la randonnée. Ce col est perché entre les vallées d'Aspe et d'Ossau, permettant d'embrasser un panorama très étendu sur les deux vallées: superbe!


Panorama Col d'Ayous côté Ossau:






Panorama sur le massif du Sesques:

Panorama côté Aspe:





Zoom sur trois grands sommets: Lurien (2826m), Palas (2974m), et Balaitous (3144m).




La Collarada, 2886m.




Les Pics d'Enfer, 3082m.




Le Balaitous, premier "3000" de la chaîne, et sa mythique Grande Diagonale enneigée.




Le Pic d'Ansabère, 2360m, avec le Pic de Labigouer en premier plan.




Zoom sur le Capéran de Sesques.




Castillo de Acher, 2390m.




L'Ossau dans toute sa splendeur.




Zoom sur le Pic de Peyreget et la Pène de Peyreget.



Après avoir bien profité de ce somptueux panorama, on peut faire l'ascension du Pic d'Ayous en suivant la crête vers le nord depuis le Col.
Attention cependant au timing car le retour par la boucle est trèèèèèès long.


La descente se fait par le même chemin, à pleine pente lorsque la neige le permet et on rejoint rapidement le refuge d'Ayous.




Du refuge, prendre tout droit dans la pente (Est) en suivant les traces assez nettes.




On passe au dessus de petits torrents, le Pic des Moines pointe le bout de son nez au fond. Le temps s'est bien voilé à partir de la mi-journée.




Continuer à suivre les traces sur un beau plateau qui conduit jusqu'au Lac Bersau, 2103m, plus vaste des lacs d'Ayous.




On longe la rive du Lac Bersau, lui aussi entièrement enneigé et gelé.




Derrière nous: le Col d'Ayous à gauche, et le Pic d'Ayous tout à droite.




Pic des Moines, 2349m.




Lac Bersau, beau cirque avec le Pic de Bielle, le Pic Hourquette, Las Tres Pundettes et le Pic de Larry.




Cheminement agréable le long des lacs.




On débouche sur une crête en bout de plateau, face au Pic Castérau.




Vertigineux Pic Castérau, 2227m.




Il y a du monde au sommet du Canaourouye, randonnée raquette facile depuis Anéou.




Descente à pleine pente pour rejoindre le dernier lac de la journée, le Lac Castérau.




Lac Castérau sous la muraille du Pic Castérau.




On surplombe le plateau du Gave de Bious, on va parcourir tout ce plateau pour rejoindre le lac de Bious.







La descente se fait au jugé sur le meilleur parcours, en restant assez près des parois du Castérau. Certaines zones en devers assez exposées.




Suivre ensuite les bonnes traces qui conduisent vers les cabanes de la Hosse, visez le petit cabanon isolé à gauche.




A partir de la cabane, les difficultés sont terminées, on va suivre la piste qui ramène au lac de Bious.


Beau sapin devant le Pic de Castérau.




Suivre la piste qui serpente sur le plateau.




Une petite gorge creuse le plateau, avec une belle cascade qui plonge en deux bassins successifs.



Le plateau, à 1700m est complètement déneigé.




Vers l'arrière, Pic Paradis, Pic Castérau au dessus du Gave de Bious.




On retrouve la piste de l'aller et le lac de Bious Artigues toujours pas dégelé, 8h15 plus tard.



Reprendre la route qui ramène tranquillement à Gabas, pour une randonnée de près de 9 heures.


Magnifique randonnée hivernale, offrant de belles vues variées. L'ascension du Col d'Ayous permet d'être idéalement placé sur le fil de crête entre Aspe et Ossau: unique! Attention néanmoins à ne pas négliger l'effort physique à déployer pour y monter, et la route du long long retour jusqu'à Gabas.





2 commentaires:

  1. Je voulais vous demander vous qui m'avez l'air d'un randonneur très expérimenté et qui possédez également une belle plume (la décence m'interdit de préciser en quel endroit dodu...) pour la pointe Jean Du JP c'est sans T ou ...???
    Merci d'avance.
    Heu j'oubliais, y-a-t-il une buvette ouverte au Refuge (et si oui, y-a-t-il de la bière pression?)

    RépondreSupprimer
  2. Ah! Nous y voilà, la Pointe Jean Santé, mais y a pas de "T" à Jean bon sang!!
    Quand au refuge, il y a une buvette qui offre de la pression, des gaufres et des chichis au nutella.

    RépondreSupprimer