16 juillet 2017

Pic de Sauvegarde, 2738m, en boucle depuis l'Hospice de France.





Boucle longue et magnifique vers un belvédère de premier ordre sur la frontière du Luchonnais: le Pic de Sauvegarde, 2738m.

Cette boucle permet de se confronter à des lieux des plus classiques des Pyrénées: l'Hospice de France, le Port de Vénasque et bien entendu le massif de l'Aneto, star de la journée. En effet la vue sur le massif culminant des Pyrénées est saisissante depuis le Port de Vénasque jusqu'au sommet. Le panorama balaie également les sommets du luchonnais, de l'Ariège, et du Val d'Aran.

Cette boucle se déroule sur sentier de bout en bout et ne présente, hormis la longueur et le dénivelé, aucune difficulté.
Le Port de Vénasque est un bon objectif en aller-retour pour les randonneurs.


                        DépartHospice de France, 1385m. Depuis Bagnères de Luchon, suivre la 
                             direction de la station de Superbagnères. Avant de commencer l'ascension 
                             vers la station, prendre à gauche la D125, panneaux "Hospice de France".
                             Suivre la route jusqu'au terminus, grand parking bondé en saison.

                        Difficultés (voir niveaux de difficultés):
                            - Randonneur Expérimenté pour la boucle complète.
                            - Randonneur pour le port de Vénasque en aller-retour.
                                               
                           Durée:  
                                - 6h30 (sans les pauses) pour la boucle (indication 7h20 sur le topoguide). Pour 
                                  ceux qui veulent faire la boucle sans grimper au sommet du Pic de Sauvegarde, 
                                  enlever 1h30 environ.
                                - 3h30 pour le Port de Vénasque en aller-retour.
                                                       
                           Dénivelé:
                                - 1450m pour la boucle.  
                                - 1000m pour le Port de Vénasque en AR.                               


Carte du parcours:


🌄🌄🌄


Départ du parking de l'Hospice de France, prendre la route vers le bâtiment.




L'Hospice de France a une forte histoire dont on retrouve trace dès le XIème siècle! Le Port de Vénasque servait de passage aux muletiers, aux contrebandiers, aux voyageurs... Avec beaucoup de perte en hiver!
Laissé à l'abandon à la fin du XXème siècle, il a été restauré et réouvert en 2009, en hôtel restaurant.




Passer devant l'hospice et prendre à droite, panneau "Port de Vénasque". Compter moins de 2h30 et non 3h comme indiqué.



Le très beau vallon qu'on va remonter en lacets serrés. Le refuge de Vénasque est derrière ce mur.



Laisser le "Chemin de l'Impératrice" à droite, et continuer tout droit dans le vallon.



Les pelouses sont pleines de superbes Iris bleus.




Le sentier se faufile habilement et sans difficulté à travers les barres rocheuses. Ici au niveau d'un premier gué sur le torrent.



En arrière, vers l'Hospice de France qui s'éloigne, on prend rapidement du dénivelé, cette partie est franchement raide. Les lacets sont cependant assez bien digérés.



On passe près de plusieurs belles cascades.



Deuxième gué, à 2037m, on repasse rive gauche avant de ré attaquer des lacets courts.



Sentier toujours bien tracé dans de belles pelouses.



Après un ressaut on débouche en vue du Pic de la Mine, 2706m. Le Port de Vénasque est tout au fond!



On passe près des ruines de la Cabane de l'Homme.



Pic de la Mine, 2706m.



Après une dernière montée, on débouche au dessus du refuge de Vénasque, 2250m. Compter moins de deux heures depuis l'Hospice de France.



Pour le Port de Vénasque, inutile de descendre au refuge, continuer sur le sentier de gauche, inscription sur la roche.



Le Pic de Sauvegarde apparaît, impressionnant d'ici!



Lacs de Boums du Port devant le Pic de Sauvegarde.



Le refuge de Vénasque, au bord des très beaux lacs de Boums de Port.



Le sentier file vers la muraille au pied du Pic de Sauvegarde, et on se demande un peu où on va passer...




Lacs de Boum de Port.



Devant le Pic de Sajust, 2540m.



Superbe!




Le sentier repart en lacets serrés dans la dernière partie vers le Port de Vénasque, qui devient évident une fois au pied.



Sentier dans la caillasse sans difficulté.



Le Pic de Sauvegarde avant de basculer versant sud.



Port de Vénasque, 2444m, frontière franco-espagnole, 2h15 depuis l'Hospice de France.



Borne du Port de Vénasque.



La vue s'ouvre brutalement sur le massif de l'Aneto-Maladeta, superbe!



Descendre versant espagnol sur quelques dizaines de mètres et prendre à droite une bonne sente qui file plein ouest vers le pic.



A partir d'ici il y a souvent du monde! Les espagnols montent plus rapidement que côté français et sont donc très nombreux.



Une zone sur rochers un peu glissants dans l'ascension (équipée d'une main courante!) mais franchement pas difficile si vous avez l'habitude de la montagne.



Le sommet est en vue, le sentier repart en lacets et la fatigue commence à se faire sentir.



Avec de belles vues notamment ici vers le Pic de la Mine.



Deuxième zone de rocher sur une vire horizontale.



On surplombe la vallée de Bénasque et l'Hospital de Bénasque.



On rejoint la crête terminale assez large pour rejoindre très rapidement le....



Pic de Sauvegarde, 2738m, idéalement placé, le panorama est splendide à 360°!



🌄🌄🌄
PANORAMA A 360° (cliquer sur le lien et mettre en plein écran!)
🌄🌄🌄



Extraits du panorama:

Vers l'ouest:



Vers le sud:



Vers le nord:



Vers l'Est:



Quelques gros plans:


Lac de la Montagnette.



Bagnères de Luchon.



La station de Superbagnères, 1785m.



La pointe du Pic de Midi de Bigorre, 2877m, et l'Arbizon, 2831m juste à sa droite (Topo Arbizon).



Le Perdiguère, 3222m, plus haut sommet de Luchonnais.



Vue vers les "3000" du Luchonnais: Perdiguère, Maupas, Grand Quayrat entre autres.



Les Posets, deuxième sommet par altitude des Pyrénées: 3369m.



L'Hospital de Benasque, 1000 mètres plus bas.



Vue exceptionnelle vers le massif de l'Aneto.



L'Aneto, 3404m, point culminant des Pyrénées.



La Maladeta, 3312m, et son glacier.



Refuge de la Rencluse, 2140m, base de l'ascension de l'Aneto.



Le Cotiella, 2912m.



Le refuge de Vénasque au bord des lacs de Boums de Port.



Au dessus du Pic de la Mine, la vue porte jusqu'à la Pique d'Estats.



Depuis le sommet, on voit le sentier à suivre pour faire la boucle, avec le Port de la Picade au bout du vallon.



Redescendre par le même chemin jusqu'au niveau du Port de Vénasque.



La partie avec la main courante, pas super utile sur sol sec..



Les très belles pointes de Forcanada, 2883m.


Sous le Port de Vénasque, ne pas remonter et descendre côté espagnol, puis prendre à gauche le sentier bien net qui part tout droit vers le Port de la Picade.



La vue reste superbe toute la journée!



Vers l'arrière et le Pic de Sauvegarde qu'on vient de gravir. Il a quand même de la "gueule" d'ici aussi!



Le sentier vers la Picade. C'est quasiment la plus grosse difficulté de la journée... Car remonter 100m de dénivelé après avoir déjà tant marché, ça fait mal aux pattes!



Port de la Picade, 2460m, avec le sentier à suivre en bas à gauche vers le Pas de l'Escalette.



Vue sur le Pas de l'Escalette.



Suivre le sentier sans aucune difficulté vers le Pas de l'Escalette, 2396m.



Du pas de l'Escalette, s'élever sur un bon sentier puis chemin dallé.



Passage très sympathique derrière une petite éminence pour rejoindre la crête frontière.



On  rejoint un petit col sous le Soum de l'Escalette. Le rocher laisse place à de belles pelouses, il ne reste plus qu'à dévaler le bon sentier jusqu'au parking. Mais il y a encore de la route, compter plus d'une heure!



Le Maubermé, 2880m.



Vue vers le beau massif qu'on a arpenté aujourd'hui.



La suite de l'itinéraire: on va passer au dessus des barres rocheuses puis descendre au niveau de la forêt.



L'Hospice de France est en vue!




Le cheminement, assez longuet, est cependant très agréable dans de belles pelouses.



Du Pic de la Mine au Pic de la Pique.



De beaux passages en surplomb de la vallée.



Les prés sont pleins de gentiane jaune.



Vers l'arrière, le vallon qui amène aux étangs de la Frêche. Le Pas de l'Escalette tout en haut à gauche où on est passé tout à l'heure.



En descendant, on voit de nouveau apparaître le sommet du jour, le Pic de Sauvegarde.



La Pique, 2394m, le Pic de Sauvegarde, 2738m, le Pic de Sajust, 2540m.



Vertigineux Pic de la Pique, qui brille au soleil.



Un joli petit Azuré.



Sur le plateau, prendre à gauche en suivant le panneau "Hospice de France".


On descend en lacet dans la forêt, un peu d'ombre ça fait du bien!



On rejoint rapidement l'Hospice de France, un peu plus de 6h30 et 1450m de dénivelé plus tard.


Magnifique randonnée, aux paysages variés, complétée d'un sommet planté comme une vigie sur la frontière, avec un panorama remarquable.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire