1 août 2017

Tour du Marboré, 3009m.





Le cirque de Gavarnie est un des lieux les plus spectaculaires des Pyrénées. Amphithéâtre magnifique, il est couronné de plusieurs "3000" d'envergure, ainsi que de la mythique Brèche de Roland, bien connue des randonneurs.

La randonnée d'aujourd'hui va nous conduire vers la Tour du Marboré, vigie plantée à l'aplomb du cirque à 3009 mètres d'altitude.

L'ascension, sérieuse, passe par la Brèche de Roland, puis longe les falaises versant espagnol via le Pas des Isards, passage improbable et aérien. Enfin on remonte en écharpe vers la Tour par une petite cheminée assez facile.

Une fois sur la crête, on chemine sur l'arête même du Cirque de Gavarnie, avec un panorama absolument époustouflant en contrebas, plus de 1600 mètres d'à pic à nos pieds, et sur les grands sommets Pyrénéens.


                        DépartCol de Tentes, 2208m. A l'entrée du village de Gavarnie, prendre à
                             droite vers la station des Especières. Passer la station et grimper en lacets
                             jusqu'au terminus, au Col de Tentes, grand parking, en général bondé en été.

 
                        Difficultés (voir niveaux de difficultés):
                            - Montagnard.
                                       - Randonnée longue avec de nombreuses remontées et descentes, assez
                                       éprouvante.
                                       - Passage du Pas des Isards, vire très aérienne équipée d'une main 
                                       courante. Pas très compliquée mais peut être impressionnante pour des 
                                       personnes peu habituées.
                                       - Nécessite une bonne orientation et une bonne autonomie de 
                                       navigation, à partir de la brèche de Roland.
                                      - Cheminée (F) pour accéder au plateau final.
                             - Randonneur pour la Brèche de Roland.
                                               
                           Durée:  
                                - 8h (sans les pauses).
                                - Indication de temps:      2h: Brèche de Roland
                                                                         4h30: Sommet de la Tour
                                                                         6h30: refuge des Sarradets
                                                                         8h: Col de Tentes
                                                       
                           Dénivelé:
                                - 1200m environ. 17km.
                                

Carte du parcours:


 🌄🌄🌄


Du col de Tentes, prendre la route qui conduit au Port de Boucharo.



Le paysage a bien changé depuis cet hiver, où on a grimpé le Pic entre les Ports sous un vent glacial!(Topo Pic entre les Ports)



La belle muraille de la face nord du Taillon, 3144m. On va longer sa base pour rejoindre le Col des Sarradets.



Au dessus du Col des Sarradets, la Tour du Marboré, 3009m, où nous serons d'ici 4h!



La face nord du Taillon.



Le soleil brille ce matin, au dessus de la vallée des Pouey Aspé.



On rejoint en 15 minutes le Port de Boucharo, 2271m. Ne pas le franchir et prendre vers la gauche le bon sentier vers les Sarradets.



Du col la vue s'ouvre vers l'Espagne, vers le Pico Otal et la Tendenera.



Le sentier longe la face nord du Taillon, sans grande difficulté.



Quelques brebis descendent des crêtes.



Vers le nord, avec le Pic de la Pahule au premier plan.



Le massif du Vignemale avec le glacier d'Ossoue, et le point culminant, la Pique Longue (3298m), où on était le mois dernier (Vignemale depuis Ossoue).



Laisser la direction de Gavarnie sur la gauche et continuer tout droit en lacets vers la cascade du Taillon.



Commencer à grimper quelques mètres bord gauche (orographique), puis traverser à gué vers une petite encoche sur les rochers sur l'autre rive (flèches rouges sur le rocher).



Sur l'autre rive, grimper en lacets serrés dans les pierres, en suivant les points rouges sur les rochers.


Le glacier du Taillon, avec la petite pointe rocheuse de la fausse brèche.



Continuer à s'élever dans la caillasse, la pente se raidit à cet endroit, avant d'arriver au Col des Sarradets.



Col des Sarradets, 2589m, ouvre sur une des plus belles vues des Pyrénées, le refuge des Sarradets devant le Cirque de Gavarnie.



Surplombé par le sommet de la Tour du Marboré, il y a encore du chemin!



Du col, une petite zone de rochers lisses assez glissants pour rejoindre le refuge.



Le refuge des Sarradets est fermé cette année (2017), en travaux pour extension.



Depuis le refuge, la brèche de Roland domine le paysage., il faut grimper le long de la moraine pour rejoindre une plate forme rocheuse intermédiaire face à la brèche. C'est la partie la plus pentue et pénible de l'itinéraire sur de la pierraille très désagréable.



Plate forme intermédiaire (nombreux cairns), on voit le cheminement final vers la brèche.



Suivre le rail dans le glacier de la brèche. Les crampons ne sont en général pas nécessaires tellement le passage est fait par les nombreux randonneurs allant à la brèche ou au Taillon.



Quelques zones nécessitent néanmoins de la prudence pour passer juste sous la brèche, avec quelques pas où il faut s'aider des mains.



Brèche de Roland, 2807m, rejointe en un peu plus de 2h depuis le Col de Tentes. Panorama superbe autant versant français qu'espagnol. Les randonneurs redescendront par le même chemin.
Ou continueront vers le Pic du Taillon, à droite de la brèche, très beau "3000" sans difficulté (Topo Taillon.)

Versant français. 




Versant espagnol.




Pour la Tour, passer la brèche et prendre à gauche une discrète sente, en suivant toujours la sente la plus proche des falaises.  




On descend initialement dans la pierraille jusqu'à rejoindre le Pas des Isards.



Vers l'arrière et la Brèche de Roland.



On arrive en 10 minutes au Pas des Isards, vire taillée dans le rocher, très exposée, équipée d'une main courante.



Assez simple à passer, le passage est relativement impressionnant notamment dans sa première partie où les appuis sont assez discrets.



Antoine dans le Pas des Isards, la Brèche de Roland au fond.



Pas des Isards.



Un peu plus loin, au niveau d'une zone de rocher blanc, rester en haut et ne pas suivre la sente d'en bas qui conduit au Col des Isards et obligerait à remonter ensuite. Rester donc au plus près de la base des falaises.



On suit ainsi toujours la base des falaises.



Avec de belles vues sur le versant désertique espagnol.



Et sur le Taillon, 3144m, derrière nous.



Le Taillon est un sommet très prisé, le sentier est souvent très emprunté. Il est considéré comme le "3000" le plus facile des Pyrénées.



On rejoint un vaste entonnoir entre le Casque et la Tour (qui est le sommet à droite). Le sentier vers le Casque part sur la gauche (bien cairné).



Pour la Tour, partir en traversée de l'entonnoir en suivant les cairns pour rejoindre la gouttière à la base de la Tour.



Cheminement à suivre, on prend la gouttière qui longe la Tour, pour la contourner un bon moment avant d'accéder au plateau supérieur.



On traverse quelques névés mais le cheminement est assez évident jusqu'à la gouttière.



On s'éloigne du Casque et des quelques randonneurs qui étaient dans le secteur. La Tour, plus difficile et longue, est moins visitée que son compère d'altitude.



La gouttière de la Tour, où subsistent longtemps des névés. On a pas eu besoin des crampons aujourd'hui, mais il est préférable de les avoir au cas où, surtout en début de saison.



Pico Del Descargador, 2624m, à la structure très particulière.



On débouche à un petit col vers 2850m, où la vue s'ouvre sur le massif du Mont Perdu.



D'ici, deux itinéraires possibles:
- la flèche orange (non essayé) grimpe dans la pierraille directement vers le sommet, exposé mais plus rapide.
- la flèche verte: conduit à une petite cheminée facile, mais plus long.



Des nuages aux formes étonnantes.



Aller au pied de la barre rocheuse, on aperçoit les cairns de la sortie de la cheminée en haut.




La cheminée (environ 20 mètres) nécessite de l'escalade facile.



Les prises sont relativement bonnes. A noter qu'il y a des flèches rouges sur les rochers aux passages clés!



On débouche sur le plateau sommital, dans un paysage lunaire.



Vers le Marboré et le Col de la Cascade.



Il ne reste plus qu'à grimper en lacets vers la crête, sans grande difficulté.



Arrivée sur la crête, on est sur le bord supérieur du Cirque de Gavarnie, tout en haut! Le sommet est au bout.




La vue est incroyable sur le Cirque, 1600 mètres d'à pic.



Quelques passages sont assez exposés versant cirque, il ne faut pas avoir le vertige. Après une courte montée on débouche au......



Sommet de la Tour du Marboré, 3009m, en un peu plus de 4 heures, sans trainer.



🌄🌄🌄

Panorama splendide, aussi bien sur le cirque que sur les sommets alentours.

PANORAMA A 360° (cliquer sur le lien)

🌄🌄🌄



Extraits du panorama:






La vue sur le Marboré est envoutante, entre ses plissements et la Grande Cascade..



Grande cascade de Gavarnie, hauteur totale de 422m.




Marboré, 3248, Cylindre, 3335m, Mont Perdu, 3355m, et la crête par où nous sommes arrivés.



Au loin le temps se dégrade, on aperçoit tout de même le massif du Vignemale.



Le massif de l'Ardiden.



Le Mont Perdu, 3ème sommet des Pyrénées par altitude. On aperçoit bien la sente du couloir terminal.



Cylindre du Marboré, 3335m.



Petit (3012m) et Grand (3071m) Astazous.



Le Taillon, 3144m, où on voit aussi la sente qui conduit au sommet.




Le Cirque de Gavarnie.



Gavarnie-Village.



Et l'Hôtellerie du Cirque.



Le Piméné, 2801m, superbe belvédère à faire depuis Gavarnie (Topo Piméné).



Le refuge des Espuguettes, 2027m.



Côté espagnol, le canyon d'Ordesa.



Le Casque du Marboré, 3006m, est juste en face.



Ca se bouche côté Taillon qui passera l'après-midi dans les nuages, et c'est l'orage qui nous attend au retour!



Personne au sommet du Marboré.



Ni aux Astazous.



Un panoramique de la vue sur le cirque avant de partir.


🌄🌄🌄

Retour par le même itinéraire. Compter presque 3h30 car c'est long, avec en plus quelques remontées, notamment pour rejoindre la brèche de Roland.



On repart le long de la crête vers l'Est.



Il ne faut pas louper l'entrée de la cheminée, bien marquée par deux gros cairns.



De la crête, on aperçoit le refuge et le col de Sarradets, il nous reste une sacrée trotte à faire!



On surplombe l'émergence de la Grande Cascade.



Descendre le plateau pierreux pour rejoindre l'entrée de la cheminée qui va permettre de rejoindre la gouttière d'accès.



La cheminée vue d'en haut. Comme toujours, c'est plus compliqué de descendre que de monter.



Mais en prenant le temps il n'y rien d'insurmontable.



On retrouve les névés de la gouttière qui va nous ramener vers l'entonnoir entre le Casque et la Tour.



La sente est par endroit beaucoup mieux marquée. Le temps se gatte vraiment côté espagnol.



On retrouve l'entonnoir d'arrivée, avec le Casque en face de nous.



Suivre les cairns, passer au pied du Casque, et bien veiller à reprendre la sente qui longe les parois, et ne pas plonger par le sentier vers le Col des Isards.



Le cheminement le long des parois. Le Taillon a complétement disparu!



Retour au Pas des Isards.




Pour rejoindre la Brèche de Roland, il faut remonter près de 100 mètres de dénivelé depuis le Pas des Isards.



On bascule côté français où le temps est bien plus clair!



Pic des Sarradets, 2639m, et refuge des Sarradets. La descente jusqu'au refuge est extrêmement pénible, glissante dans la pierraille de la moraine du glacier.



Depuis le Col des Sarradets, le vue toujours aussi magnifique sur le Cirque de Gavarnie, du Marboré à la Tour et au Casque qui couronnent le Cirque.



La Tour où nous étions tout à l'heure, très beau sommet.



Une fois passée la cascade du Taillon, il ne reste plus qu'à longer tout la vallée jusqu'au Port de Boucharo, puis au Col de Tentes. Le parking est en vue depuis ici, mais compter encore 1h30 pour le rejoindre!



Beau rocher fleuri.



Sentier sans difficulté mais qui traine en longueur.



Port de Boucharo, 2271m.



Suivre l'ancienne route qui mène au Col de Tentes, en longeant le vallon des Pouey Aspé.



Le temps devient menaçant au dessus de Gavarnie, avec la pointe du Casque, au dessus du Col des Sarradets.



Heureusement qu'on était presque au parking, car l'orage et la grêle se mêlent à la fin de la randonnée. Encore une fois, on a bien fait de partir de bonne heure ce matin, pour ne pas nous retrouver en plein milieu du massif sous l'orage.


Retour au Col de Tentes, près de 8 heures plus tard.
Magnifique randonnée, au cheminement variée, pour un panorama absolument spectaculaire et unique!




5 commentaires:

  1. Difficile de mieux faire ! Dire que je n irais jamais ( randonneur simply )!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aupa Senpertar!
      Superbe reportage et magnifiques photos d'une région dont je ne me lasse pas malgré la fréquentation. Encore que, comme tu le dis, il y a nettement moins de monde à partir du Pas des Isards..
      Je n'ai pas pu regarder en détail ton panorama annoté car je n'ai sur moi que mon téléphone portable pour cause de vacances..au pays. ..Je verrai cela à mon retour.
      Sinon vous avez bien fait de choisir la cheminée car le "raccourci " que tu as indiqué en orange est un peu croulant à la montée et encore plus à la descente !
      Bravo enfin pour le timing qui vous a permis de rentrer avant l'orage.
      Laster arte

      Supprimer
  2. Aupa Peio ta milesker, comme tu dis il y a un avant et un après la Brèche! Mais bon c'est tellement beau que je reviendrais dans ce coin rapidement je pense!
    Agur

    RépondreSupprimer
  3. Et toujours pas de commentaire de Tonton Mariano ...

    RépondreSupprimer