16 août 2011

Mont Erebi (583 m) depuis Ainhoa.




Belle petite randonnée en boucle au départ (et retour) d'Ainhoa. La vue depuis ce modeste sommet labourdain est magnifique sur le Xareta et la Côte Basque.

Difficulté (voir niveaux de difficultés): Marcheur, quelques pentes assez raides mais courtes.
Durée: environ 3h00 pour la boucle.
Départ: Parking à Ainhoa (des parkings sont placés près de l'école, ou sur la place du fronton)



Le sentier est longtemps balisé en jaune (suivre sentier "Panoramique" balisé). On sort ainsi du typique village bastide d'Ainhoa par le sud (1). Après la traversée d'une forêt, la pente se fait plus rude près de la carrière de pierre (2).

Vue depuis la pente de la carrière, sur la crête à emprunter. A noter l'Atxulegui plein centre, avec le pic du Mondarrain à sa droite.

L'endroit n'est pas ombragé et assez difficile en plein été. On poursuit ensuite à pleine crête vers le prochaine difficulté sur le flanc du mont Erebi (3).

Vue sur le Mont Erebi au point (3).
Au col des Trois Croix, prendre la crête herbeuse à gauche qui mène droit vers le sommet du mont Erebi (4), 583m, d'où le panorama est immense sur toute la plaine du Labourd au nord, on aperçoit la côte basque à l'ouest ainsi qu'une vue imprenable sur le bassin de Sare et d'Ainhoa avec la Rhune en fond. A l'est, l'Atxulegi puis le Mondarrain et l'Artzamendi.

Du sommet, vue vers l'est avec de gauche à droite, le mont Ursuya au fond, le pic d'Ezcondray, puis le pic du Mondarrain et l'Atxulegui.
Quitter le sommet par la gauche par une piste instable et raide qui rejoint la chapelle de l'Aubépine (6).

Jeune pottok foufou près de la chapelle.
La descente se fait par le chemin de croix sur une piste carrossable (7) qui rejoint Ainhoa et le parking du départ.



Durant la descente, vue sur le village d'Ainhoa, avec la Rhune en fond.

Randonnée agréable avec de beaux points de vue sur la plaine et les premiers sommets des Pyrénées, à éviter par temps chaud car elle présente peu de parties ombragées sur la montée.

2 commentaires:

  1. C'est aussi à éviter si on a mangé de la choucroute pas fraîche avant...
    Sinon je dirai qu'il y a une grosse pente très difficile (pratiquement dès le début) car avec beaucoup de méchants cailloux. Mais sinon, la vue est magnifique ! Ah si y'a pas de ruisseaux et pas d'écureuils gentils. Et on peut pas coiffer les pottoks.

    RépondreSupprimer
  2. Ah oui c'est vrai que tu n'aimes pas les cailloux mais que tu aimes les ruisseaux.... Quant aux écureuils, la rumeur prétend qu'ils auraient été chassés par les pottoks...!

    RépondreSupprimer