25 septembre 2011

Axuria - Pena Plata (758m) depuis les grottes de Sare




Randonnée classique, balisée par les "circuits de la Nive à la Nivelle", pour un des beaux sommets du bassin de Sare, reconnaissable aux falaises sommitales. Randonnée tentée cet été au mois d'août mais interrompue à mi-pente à cause de l'orage juste au dessus de nos têtes (avec redescente en 4ème vitesse à la clé!!), du coup j'ai pris ma revanche la semaine dernière.


                        DépartDernier parking des grottes de Sare - Sarako Lezeak (indiquées
                             partout!).

                        Difficulté (voir niveaux de difficultés)
                             Randonneur. Pas de risque de se perdre avec le balisage, mais la pente 
                             sommitale est vraiment raide.

                           Durée: Environ 2 heures 30 pour la boucle..

                           Dénivelé: 570 mètres.

Carte du parcours:


Près du départ, vue sur la face est de la Rhune et sur le bassin de Sare.


 Le sentier à mi-pente, est agréable mais non ombragé, on voit le sommet rocheux à gauche qui parait (et ce n'est pas le cas....) facilement accessible.

Le sentier est parfois plus pittoresque!


Vue vers l'est durant l'ascension: de gauche à droite: le mont Erebi, l'Atxulegui, le Mondarrain et l'Artzamendi. On aperçoit le village espagnol de Zugarramurdi près des pins.


 La vue vers l'ouest est étendue: les Penas de Haya au fond à gauche, puis l'Ibantelli et la Rhune. Entre ses deux sommets: le Mandale et le Xoldokogaina au fond.


On approche du sommet, le sentier se fait de plus en plus discret (et raide aussi!).


Manolo, le garde frontière.


On longe ensuite les falaises pour atteindre les cairns qui marquent le sommet.
Après près d' 1 heure 30, on arrive au sommet d'Axuria, où la vue panoramique est superbe. Prudence cependant, car la face sud du pic est constituée de falaises abruptes, et le vent est parfois impressionnant.

Vers l'est, vue sur la Rhune.


La plaque marquant le sommet, avec vue sur l'Espagne au sud.



On longe les falaises jusqu'à un couloir étroit qui permet de les franchir pour amorcer la descente.


Suivre ensuite le sentier côté espagnol qui longe le bas des falaises et le bois qui les borde.



La descente est aisée et croise quelques jolis cayolars.


Continuer à suivre le balisage jaune, on traverse deux fois à gué le ruisseau Urio, dans un sous-bois très agréable. Puis on entame la dernière pente, assez raide également, qui rejoint la piste du départ. Retour en 10 minutes au parking.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire