31 juillet 2016

Pic de Campbieil, 3173m, par le Pic d'Estaragne.



Superbe boucle qui permet l'ascension de trois sommets à plus de 3000 mètres: le Pic d'Estaragne (3006m), le Pic de Campbieil (3173m) et le point culminant de l'arête de Lentilla (3157m).

Le Pic de Campbieil fait face au Néouvielle et surplombe le lac de Cap de Long, qu'on longera au retour. Le panorama est superbement étendu sur toutes les Pyrénées.
Il est considéré comme un "3000" facile d'accès. Son ascension ne présente en effet pas de difficulté technique particulière en absence de neige, mais on chemine en terrain de haute montagne et la boucle nécessite l'habitude de naviguer dans de telles conditions.


                        Départ: Parking du barrage de Cap de Long. Traverser la vallée d'Aure vers le 
                            sud, puis prendre à droite la "route des lacs" dans Aragnouet. Tourner à 
                            gauche avant le lac d'Orédon, suivre les lacets jusqu'au parking sur le barrage 
                           du lac de Cap de Long. La randonnée commence en redescendant les lacets de 
                           la route jusqu'au Val d'Estaragne, côte 2079 et petit parking.

                        Difficulté (voir niveaux de difficultés)
                            Randonneur expérimenté.
                            - Cheminement en terrain de haute montagne. Les sentes sont globalement bien
                            traçées et l'itinéraire est très bien cairné.
                           - Un passage de dalles inclinées sous le sommet du Campbieil peu difficile en 
                           montant, bien plus compliquées si vous faites la boucle dans l'autre sens, ou par
                           temps humide.
                           - La descente par le vallon de Cap de Long est longue et parfois acrobatique,
                           elle impose également de remonter en dénivelée sur le retour..

                           Durée
                                - 7h pour la boucle.

                           Dénivelé:
                                - 1250 mètres.

Carte du parcours.



On démarre du barrage du Lac de Cap de Long.



Le paysage est déjà magnifique, avec la pointe du Pic de Néouvielle, 3092m, au fond.



Revenir sur vos pas pour descendre les lacets de la route et perdre 100m de dénivelée.



Au niveau d'un virage avec petit parking, prendre à droite une bonne sente (panneaux indicatifs "Val d'Estaragne").



Début du chemin à suivre.



La sente s'enfonce dans le beau Val d'Estaragne.



Le premier objectif du jour apparaît, le Pic d'Estaragne est à gauche, reconnaissable à ses couleurs ocres-brunes.



Après la confluence de deux torrents, on s'élève vers la droite pour contourner une éminence rocheuse.



Cheminer raidement vers la droite puis la gauche pour contourner l'éperon rocheux et passer un petit ressaut.



On débouche sur de belles pelouses parsemées de gros blocs rocheux.



Vue sur la suite de l'itinéraire jusqu'au Pic d'Estaragne.



Les pelouses sont pleines de marmottes!






On entre dans le Parc National (panneau), puis continuer à suivre la sente qui s'élève durement rive gauche d'un petit ruisseau.



On passe un gros ressaut et on débouche sur un pierrier qui, si on le suit, conduit au Col d'Estaragne. Il ne faut pas monter jusqu'à ce col.



Suivre le sentier quelques centaines de mètres puis bifurquer (cairns) plein sud à gauche.



Derrière nous, le pierrier et le Col d'Estaragne.



On suit une bonne sente en écharpe sur des banquettes herbeuses puis caillouteuses. Suivez bien les cairns. En début de saison ces pentes sont souvent enneigées et nécessitent de la prudence.



On surplombe le Val d'Estaragne qu'on a remonté. Au fond le Lac d'Orédon.



On longe une barre rocheuse quelques minutes jusqu'à buter sur un ressaut à franchir.



Le Pic du Midi de Bigorre, 2877m, apparaît.



Passer la barre rocheuse par une escalade facile.



On débouche tout près de la crête du Pic d'Estaragne, qu'on voit apparaître.



Suivre une petite sente dans les éboulis versant nord de l'Estaragne.



La sente tourne directement vers le sommet et on débouche en 2h30 le.....



Sommet du Pic d'Estaragne, 3006m. Panorama déjà immense. Le Pic de Campbieil est en vue.



Le Pic de Néouvielle, 3091m, parait inaccessible d'ici (voir le lien de la rando Néouvielle:ici)



Vue sur le Pic de Campbieil et la trace de l'itineraire en contrebas.



Campbieil, Pic Badet et Pic Long.


Vue plongeante sur la station de Piau Engaly.



Le cirque de Barroude surmonté par le Pic de la Munia.



Vers le Mont Perdu, 3355m et le Cylindre du Marboré, 3335m.



Du sommet prendre la petite sente qui part vers le Campbieil, prudence dans les premiers mètres.



Suivre la sente dans les éboulis jusqu'à un petit col (2922m), et poursuivre en traversée vers le Pic.



Bien suivre la sente de droite à la bifurcation.



On chemine dans les éboulis mais sans difficulté.



La sente tourne et se redresse vers la crête.



Poursuivre par la crête sur des dalles feuilletées qui ont une bonne adhérence et ne posent pas de gros problème à la montée.



Les dalles vues d'en haut. Ça doit être plus périlleux à la descente!



Poursuivre par une sente toujours dans la caillasse pour atteindre en 3h30 le....



Pic de Campbieil, 3173m. Panorama splendide tout azimut.

Panorama vers le nord:




Panorama vers l'ouest-sud:



Panorama sur Gavarnie:




Vignemale, 3298m.



La vue est spectaculaire sur Piau-Engaly, 1300m plus bas.



Pic Badet, 3160m et Pic Long 3192m.



Mont Perdu, 3355m et Cylindre du Marboré, 3335m. Notez le sommet au premier plan: sans nom sur les cartes, c'est le point culminant de l'arête de Lentilla à 3157m. Il est accessible en 20 minutes aller-retour depuis le Campbieil sans aucune difficulté.



La Munia, point culminant du cirque de Troumouse à 3133m.



Pic de la Gela, 2851m.



L'horizon est brumeux, mais quel panorama!



La mer de nuage est restée toute la journée sur les vallées.



Le Taillon, 3144m.



L'Arbizon, 2831m, une belle ascension faite il y a deux semaines: topo randonnée Arbizon.



Le Néouvielle au dessus du lac de Cap de Long.



Pour la boucle, descendre l'autre côté du pic, jusqu'à trouver un croisement. Pour faire le troisième "3000" du jour prendre tout droit. La sente de droite sera pour la descente.



Le décor change brutalement et on chemine dans une sorte d'ardoise pour rejoindre le dernier sommet sans aucune difficulté.



Il offre une belle ouverture sur Gèdre et les cabanes du Sausset.



Le Soum des Salettes, ou Pic des Aguilous, 2842m.



Le petit lac de Bassia.


Le cirque de Troumouse et le Pic de la Munia.



La brèche de Tuquerouye est encore en partie enneigée.



Derrière nous on voit la pointe du Pic de Campbieil, et le Pic d'Estaragne en arrière plan.




Revenir à l'embranchement pour prendre à gauche la sente de descente.



Le lac de Cap de Long sera en vue toute la descente. Compter presque autant de temps pour le retour que pour l'ascension!




Toujours bien suivre les cairns dans ce dédale de rochers.







Belle vue sur la face ouest (par laquelle on est descendu) du Pic d'Estaragne.



Le Pic Long et son glacier.



La descente est interminable, mais la vue sur le lac et le Néouvielle compense largement.



On finit par rejoindre un petit laquet.



Laquet à 2591m.



On le contourne par la droite en suivant toujours les cairns. 



La descente est loin d'être facile et alterne chaos de gros blocs et sente dans des pelouses.



On rejoint un ruisseau qu'on va suivre rive gauche un bon moment.



Le temps s'est subitement dégradé, avec quelques gouttes en prime.



Heureusement on a évité l'orage!



On traverse le ruisseau avant de partir en écharpe à flanc du lac de Cap de Long. Ici encore on traverse plusieurs chaos rocheux, et on alterne montées et descentes tout le long du lac.



Le bleu du lac est magnifique.







Vue imprenable sur les faces sud des sommets du Néouvielle.


Comptez pas loin d'une heure pour longer le lac jusqu'au parking.






On finit par apercevoir le barrage, encore quelques pierriers à traverser.



Pour rejoindre le parking en environ 7h (sans les pauses!).


Très belle randonnée en boucle, sans grande difficulté pour accéder à trois sommets de plus de 3000 mètres,et avec une très belle vue durant toute la descente.




6 commentaires:

  1. Lentilla, Lentilla hum hum. il y aurait donc des lentilles à cette altitude??

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, merci pour ce topo. Ayant en prévision de faire cette boucle ce w-e et aux vues des photos, vous confirmez svp : pas besoin de crampons/piolet? Merci

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, tout est déneigé, les quelques névés avant l'Estaragne se passent sans problème sans crampons. Bonne rando!

    RépondreSupprimer
  4. Aupa Senpertar!
    Je vois que tu prends goût au massif, après ta visite au Néouvielle..;
    Beau parcours de "3000", où le sol doit être bien sec notamment au niveau des dalles du Campbieilh.
    Laster arte

    RépondreSupprimer
  5. Aupa Peio,
    En effet, sèches, les dalles ne posent pas de problèmes car bonne adhérence. Je n'ai pas essayé dans l'autre sens en descente, ça doit être un peu plus tendu!
    Agur

    RépondreSupprimer