18 juillet 2016

Pic d'Orhy, 2017m, par le Zazpigain.



Le Pic d'Orhy peut être considéré comme le point culminant d'Iparralde (l'appartenance du Pic d'Anie au Pays Basque est sujette à discussion).
Visible de partout, cette belle pyramide est le premier sommet de la chaîne à dépasser les 2000 mètres. Le panorama est bien évidemment superbe, passant de l'océan aux 3000 des Hautes-Pyrénées!

Son ascension est possible par de nombreuses voies, les plus courues (pour les français) étant:
- depuis le Port de Larrau, dont la route a facilité à outrance l'ascension, seulement 500m de dénivelé!
- depuis Iraty, on peut partir des chalets (+1200m de dénivelé), ou se rapprocher jusqu'au cayolar d'Orgambide (+750m de dénivelé).


                        Départ: De Saint-Jean-Pied-de-Port, suivre la direction d'Iraty. Passer 
                             le laquet d'Iraty et continuer à suivre la direction de la station. Prendre à 
                             droite au niveau des premiers chalets (Col Heguichouria). Suivre la route
                              pastorale qui fait des lacets pendant une quinzaine de minutes. Se garer près 
                              du Cayolar d'Orgambidia dans un lacet.

                        Difficulté (voir niveaux de difficultés)
                            Randonneur expérimenté.
                            - L'ascension est assez facile sur le plan physique. Par contre certaines 
                            portions sont assez exposées et nécessitent de mettre les mains, notamment 
                            dans la désescalade du Zazpigain.
                           Durée
                                - 3h30 aller retour (notée 5h sur les topos)

                           Dénivelé:
                                - 750 mètres.

Carte du parcours.



Cayolar d'Orgambide, prendre la piste qui passe entre les deux bâtiments.



Le Pic d'Orhy est déjà là, avec le Zazpigain à sa droite.



Suivre la piste qui grimpe un peu et oblique en descendant vers le sud pour rejoindre le Col de Tharta.



Le tracé jusqu'au sommet de Zazpigain.



Derrière nous, le Bizkarze et son cayolar.



Plein soleil toute la journée, canicule oblige l'horizon sera brumeux aujourd'hui.



Du Col de Tharta, 1433m, prendre pleine pente le long des palombières.



Suivre ensuite une bonne sente qui va faire un lacet et rejoindre le Zazpigain.



On rejoint la belle crête du Zazpigain, prudence, si elle n'est pas difficile, le vent y est souvent violent!



Sommet du Zazpigain, 1765m, rejoint en environ une heure. Le Pic d'Orhy est toujours dans le viseur.



Descendre via une petite désescalade facile du sommet pour retrouver une bonne sente qui file vers la brèche d'Alupigna.


Suivre la sente à flanc sud, soyez très prudent ici, certains passages nécessitent de s'aider des mains sur des zones exposées.



On rejoint la brèche d'Alupigna, 1735m. L'arête qui suit est en mauvais rocher et à déconseiller, en particulier comme aujourd'hui où le vent souffle très fort! Noter le cairn qui indique une sente de contournement de l'arête.



On descend la petite sente versant nord, bâtons utiles car c'est pentu!



La sente passe à la base des rochers puis remonte au niveau d'un portillon avec échelle.



Une main courante a même été installée. 



On débouche de l'autre côté de l'arête, vue vers l'arrière sur l'arête et la sente de contournement.



Il ne reste plus qu'à grimper jusqu'au sommet, suivre la bonne sente.



Deux solutions: la sente de gauche pour monter rudement par la crête ouest (je l'ai prise au retour), ou suivre une des nombreuses sentes (ou traces d'animaux) qui suivent le flanc sud pour rejoindre l'itinéraire espagnol.



Sommet en vue!



La sente part à flanc, puis monter directement en lacets à travers les pelouses vers le sommet.



Le garde frontière.



Monter au jugé (je n'ai pas trouvé de sentier) vers le sommet, la pente n'est pas soutenue.



On rejoint une clôture, la passer pour retrouver le bon chemin montant du Port de Larrau.



Suivre le chemin qui conduit en quelques lacets au sommet du....



Pic d'Orhy, 2017m. Moins de deux heures d'ascension (3 heures sur les guides). Panorama immense.



Panorama vers l'ouest:


Panorama vers le nord-est:
















Panorama vers les Pyrénées: c'est brumeux mais on voit jusqu'au Balaitous ou aux Pics d'Enfer!






Le Cayolar d'Orgambide, départ de cette randonnée, vu du sommet.



Les chalets d'Iraty.



Bizkarze, 1656m.



Zazpigain et arête d'Alupigna.



La forêt d'Iraty.



Okabe, 1382m (Topo randonnée Okabe).



Pic des Escaliers, 1472m, au centre de la photo, le massif des Arbailles derrière.



La belle crête du Pic de Behorléguy, 1265m, crête facile (Randonnée Behorleguy).



Les falaises des "cathédrales d'Amubi", surplombants les gorges d'Holzarté.



Larrau, 1400 mètres plus bas.



Vers Ansabère, avec les sommets de Haute Soule au premier plan: Chardekagagna, Kartxila, Otsogorrigagna.



Pic d'Anie, 2504m, superbe ascension (randonnée Pic d'Anie).



Ansabère, 2360m.



Je rajoute un panorama vierge pour se rendre compte de l'immensité du panorama.



Pour la descente, prendre la sente qui part directement vers la crête, elle va nous ramener directement au portillon.



Vue magnifique durant toute la descente!



Arête d'Alupigna.



Sans être infranchissable, il y a du gaz des deux côtés et le rocher est assez pourri.



Mais ça n'a pas empêché ces deux touristes d'y aller en baskets! Avec le vent en plus aujourd'hui, sans commentaire... 



Pour ma part j'ai sagement repris la sente de contournement, et remonté le couloir très raide et assez glissant.



On retrouve la brèche d'Alupigna, suivre la sente qui part à gauche, sur les zones exposées. 



Avancez prudemment, c'est exposé!



On retrouve après une escalade très facile de quelques mètres la crête du Zazpigain. Les difficultés sont terminées.



Il ne reste plus qu'à dévaler la pente vers le Col de Tharta.



Dernier regard vers ce sommet mythique du Pays Basque.



Au col de Tharta, au lieu de reprendre la piste, il est possible de partir à flanc par une bonne sente directement vers Orgambide.



Les digitales pourpres sont en fleurs.





On retrouve le cayolar d'Orgambide, 3h30 de randonnée (compter 4h45 selon les guides).


Je suis attendu à la voiture!

Randonnée assez rapide, demandant néanmoins de l'attention sur certains passages, pour accéder au toit de la Haute Soule et d'Iparralde. Panorama superbe à 360°, à ne pas manquer!



2 commentaires: