6 juin 2018

Pibeste (1348m) et Pène de Souquète (1420m) depuis Ouzous.


Classique parmi les classiques, l'ascension du Pic de Pibeste depuis le village d'Ouzous permet à tout bon marcheur d'admirer un splendide tour d'horizon.
Gabizos, Palas, Balaitous, Vignemale, Mont Perdu, Pic du Midi de Bigorre,.... tous les grands sommets des Pyrénées Occidentales sont sur la carte postale! La vue est aussi imprenable sur le piémont et la vallée d'Argelès-Gazost.

Du sommet, on peut suivre la crête pour rejoindre la Pène de Souquète avant de descendre à travers bois.
Le sentier traverse la réserve naturelle du Pibeste et offre à cette saison une explosion de couleurs florales!


                            Départ: Ouzous. De Lourdes, prendre la direction d'Argelès-Gazost et suivre la
                           sortie vers Agos-Vidalos. Traverser le village puis prendre à droite direction 
                           Ouzous. Traverser le hameau et se garer sur la droite sur un parking, panneaux 
                           indicatifs "Réserve du Pibeste".


                        Difficultés (voir niveaux de difficultés):
                            - Randonneur: Pas de difficulté, sentier bien tracé et balisé en jaune jusqu'au
                            sommet du Pibeste. Dénivelée non négligeable.
                            Le tour par la Pène de Souquète quitte le balisage même si c'est globalement 
                            cairné, nécessite un peu de nez pour le retour par la forêt. Il est possible de 
                            redescendre par le chemin de la montée.

                           Durée:  
                                - 4h30 (sans les pauses) pour les deux sommets.
                                                                                                 
                           Dénivelé:
                                - 950m environ.
                                

Carte du parcours: 



🌄🌄🌄


Du parking, prendre la route qui part vers l'église d'Ouzous.



Itinéraire parfaitement balisé!



Déjà une belle vue vers les Pics de Bazès et Navaillo.



Traverser le village d'Ouzous en passant devant l'église et l'école.



Au bout de la rue principale, prendre la piste qui fait suite.



Quitter la piste en prenant le petit sentier balisé.




Le vertigineux Pic de Viscos, 2141m, très belle ascension : Topo Viscos.



On grimpe et on prend de la hauteur au dessus d'Ouzous.



Vue déjà très belle sur le bassin d'Argelès-Gazost.



Soyez attentif pour ne pas louper les balises et les bifurcations.



Le soleil est bien présent ce matin, mais comme depuis quelques temps les orages sont prévus dès la mi-journée, il faut partir de très bonne heure pour profiter du paysage!



Vers Argelès-Gazost, plus on monte plus la vue s'étend.



Le sentier est vraiment très beau et serpente entre arbres et fleurs, avec de belles vues.




Au loin, le Piméné, le Mont Perdu et le Cylindre du Marboré.



Les falaises en se rapprochant du Col des Portes.



Vers les Pyrénées Atlantiques, des Gabizos au Pic de Ger.



Le Balaitous, premier "3000" depuis l'Océan, à 3144m.



La vue à l'approche du Col des Portes est magnifique!



La plupart des lacets peuvent être coupés à pleine pente.



On atteint le Col des Portes, 1229m, en 1h45 depuis Ouzous.



La vallée depuis le Col des Portes.



Du Col des Portes, suivre la direction "Pibeste", en traversant le joli plateau herbeux d'Ayzi.



Le sommet est en vue!



Plateau d'Ayzi.


Traverser le plateau et entrer dans la forêt en suivant toujours le bon sentier. On arrive au carrefour entre l'itinéraire du jour et celui de la montée depuis le Cap de la Serre (versant Nord du Pibeste). A noter que pour la boucle par la Pène de Souquète on prendre cette direction au retour.



Cairn à l'approche du sommet.



On sort du bois pour atteindre la gare inférieure de l'ancien téléphérique. Des panneaux indiquent qu'un projet à financement participatif est en cours pour la création d'une sorte de refuge/ restaurant d'altitude dans ce bâtiment.



Grimper les escaliers à gauche des bâtiments pour rejoindre....



Le sommet du Pibeste, 1348m. Vue magnifique!


🌄🌄🌄

Panoramiques:



🌄🌄🌄


Quelques gros plans:


Vue vers le nord et le piémont.



Lourdes.



Lourdes et le Pic du Jer.



Argelès-Gazost.



Pic d'Ardiden, 2988m au fond, la pointe du Viscos, 2141m au premier plan.



Mont Perdu, 3355m et Cylindre du Marboré, 3335m.



Soum de Nère, 2394m.



Au dessus d'Hautacam, le beau cirque surplombant Isaby.



Montaigu, 2339m et Pic du Midi de Bigorre, 2877m.



Le Vignemale, 3298m.



Cabaliros, 2334m.



Mouné Né, ou Monné de Cauterets, 2724m.



Balaïtous, 3144m.



Gabizos.



Palas, 2974m.


Le retour peut se faire sans difficulté par le même chemin. Pour prolonger un peu la sortie on peut donc enchainer la Pène de Souquète.


Redescendre du sommet et reprendre le sentier dans la forêt jusqu'au carrefour, prendre alors tout droit en laissant à gauche le sentier de montée.



On suit un beau chemin empierré sur la crête sommitale.



Avec de belles ouvertures sur la plaine lourdaise.



Le sommet boisé de la Pène de Souquète.


On rejoint une petite clairière, à traverser tout droit pour rentrer dans le bois en face. C'est ici qu'on quitte le balisage jaune qui part à droite vers le Cap de la Serre.


On traverse un bois, il y a de bonnes traces de sentiers. Il suffit de toute façon, à partir de la clairière, de suivre tout droit la croupe vers le sommet.


Et on atteint la Pène de Souquette, 1420m, en environ 20 minutes depuis le Pibeste (+100m dénivelée).



Vue superposable à celle du Pibeste, même si bouchée au nord par la forêt.



On peut par contre voir vers l'ouest toute la crête du massif du Pibeste, menant au Soum de Granquet.



Derrière le Soum de Nère: le Pic de Néouvielle, 3091m.



Et vue plongeante sur Ouzous, notre point de départ, 900m plus bas.



Du Balaïtous au Palas.



Comme prévu par la météo, le temps est en train de tourner à l'orage, il n'est pourtant que 10h du matin... Les nuages bourgeonnent sur les sommets.



Du coup j'amorce la descente. Il est possible de reprendre sans difficulté le chemin de montée en repassant par le Pibeste pour rentrer. Pour gagner un peu de temps on peut couper par la forêt (hors sentier et balisage!) pour rejoindre le sentier de montée au niveau du plateau d'Ayzi.



De la Pène de Souquète, suivre la lisière du bois.



De vagues sentes dans les pelouses nous font rentrer dans le bois vers 1380m.



Cheminer au plus évident dans la forêt, tout droit vers le sud, en suivant des cairns bien placés.




Atteindre la lisière sud du bois pour bifurquer alors à gauche (nord-est) en traversée dans le bois en perdant petit à petit de l'altitude.



Les pentes sont peu soutenues.



Et on finit par tomber sur un sentier qui amène à un abreuvoir naturel taillé dans la pierre.



Abreuvoir naturel, avec le Pibeste au fond.



Suivre la sente toujours vers le nord pour rejoindre le plateau d'Ayzi et tourner alors à droite au niveau du plateau d'Ayzi pour retrouver la sente de montée.



Retour au plateau d'Ayzi, il n'y a plus qu'à descendre!



Retour au Col des Portes.



Et ses belles vues vertigineuses.



Sur la descente, session photos de fleurs et insectes. La réserve du Pibeste abrite une belle faune et flore, et à cette saison c'est vraiment très beau!










Retour au chemin, avec Ouzous en vue.



Les nuages arriveront très rapidement, en une heure le temps a complètement tourné.



Retour à Ouzous et son église.



Et au parking, près de 4h30 plus tard (sans les pauses). Côté Hautacam le temps devient franchement menaçant et arrive sur la vallée, j'ai bien fait de partir très tôt ce matin.



🌄🌄🌄


4 commentaires:

  1. Aupa Senpertar
    Belles images de paysages et de flore, dans un endroit où je n'ai pas été fichu d'aller user mes groles malgré plus de dix ans passées dans les HP!
    Beau parcours printanier
    Laster arte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aupa Peio ta mila esker!
      En même temps il y a tellement à faire.... Autant ce sommet ne m'attirait pas des masses (batiments, antenne...), autant le sentier et le panorama sont chouettes!
      Izan untsa

      Supprimer
  2. Merci pour la pène de Souquette, en juillet 2018 un banc a été ajouté au bas de la gare du Pibeste. Ses panneaux parlent effectivement de financement participatif ( 12 millions d'€ de travaux), mais Google ne donne que votre site et un articl de janvier 2015, pour le début des travaux..?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Leydorn, oui c'est étonnant ce manque d'infos sur ce projet...!!

      Supprimer