3 janvier 2015

Mondarrain, 749m, et Gorospil, 691m, depuis le col de Legarre.





Belle randonnée avec ascension du pic du Mondarrain (Arronamendi) puis de la crête de Bizkayluze et Gorospil.
Le Mondarrain est facilement reconnaissable de la plaine labourdine, avec son sommet entouré de gros blocs de pierre. Le panorama est immense.
La boucle peut être raccourcie avec retour dès le col de Zuharreteako lepoa. La crête du Gorospil permet d'ouvrir le panorama sur Iparla, Irubelakasko, et permet surtout le retour par un petit sentier peu fréquenté à partir du col de Gorospil.

                        DépartCol de Legarre. D'Espelette, prendre à droite au rond point devant le
                             chocolatier Antton, passer devant la tannerie et continuer pendant environ
                             3km. Prendre à droite direction "Artzamendi - Mondarrain", poursuivre cette
                             route qui monte après un lacet devant une très belle ferme. Poursuivre en
                             lacet à monter jusqu'à un petit parking herbeux sur la gauche après quelques
                             maisons. NB: le petit parking est désormais clôturé, se garer donc en bord
                             de route.

                        Difficulté (voir niveaux de difficultés)
                             Randonneur. 
                             La randonnée est assez longue, près de 14km. Le gros du dénivelé se fait dès 
                             le départ pour le Mondarrain.

                           Durée: 4h30 pauses comprises.

                           Dénivelé: Environ 600m pour la boucle.



Carte du parcours.


🌄🌄🌄

Du col, prendre plein sud une grosse piste qui s'élève rapidement. On rejoint le col d'Amezketako Lepoa en 20 minutes (point 1).



Du départ, vue vers l'est sur le pic d'Anie (Aunamendi), entouré du massif du Baigura à gauche et de l'Artzamendi à droite.



La piste vers Amezketako Lepoa, le Mondarrain au fond.



Du col, longer la petite forêt et s'élever plein sud, à pleine pente vers le sommet du Mondarrain, le sentier est net et bien visible. "La route est droite, mais la pente est forte", le dénivelé est non négligeable sur cette portion, heureusement assez vite avalée (30 minutes depuis le col).



Durant la montée, vers l'ouest, la Rhune et les Penas de Haya. Le mont Erebi au premier plan.



Au bout de la montée, on entre dans une petite forêt juste sous le sommet. Suivre le balisage jaune pour contourner une falaise de pierre par l'ouest.



Toujours en suivant le balisage jaune, prendre à gauche (est) dans un couloir qui grimpe un peu (nécessité de poser un peu les mains) pour passer la première couronne de pierre.

Contourner les falaises du sommet par le nord puis repiquer entre deux blocs de pierres pour déboucher au sommet, 1h environ après le départ du parking (point 2).

Le panorama est à 360°, on peut voir de la Côte landaise aux massifs des Hautes-Pyrénées.



Vers l'est, les Pyrénées sont enneigées, du Pic du Midi de Bigorre au Palas et Balaïtous.



Vers le Nord, la plaine du Labourd. Le pic d'Ezcondray au premier plan.



La croix sommitale vers l'ouest.



Panorama au sommet du Mondarrain:















Vers le sud, en rouge le tracé aller vers Gorospil, et le tracé du retour face ouest du massif.



Vers l'ouest, le Xareta et la côte basque.

Descendre du sommet du Mondarrain plein sud en louvoyant entre les rochers (un passage de désescalade très facile sur quelques mètres). Continuer plein sud sur le sentier qui passe sous les contreforts rocheux d'Ourrezti (1h30).
Continuer jusqu'à un petit col herbeux: Zuharreteco Lepoa (point 3), où notre chemin croise le GR10.



Descente vers Zuharretateko Lepoa, on va prendre ensuite le sentier qui monte en diagonale vers Biskayluze.



En montant vers Biskayluze, regard en arrière vers le col, avec le chemin aller et retour. Visualisez bien le petit sentier retour à partir du col dans les fougères pour éviter de repasser par le sommet du Mondarrain, c'est le sentier (discret!!) entre le Gr10 qui descend vers l'ouest et le chemin de l'aller.


Du col, prendre donc le bon sentier qui monte sur le flanc de Bizkayluze. Pente assez raide mais très courte. Suivre ensuite toute la ligne de crête. Panorama très étendu, la vue se dévoile sur les montagnes du Baztan.



Vers le nord, Ursuya tout au fond, et les pentes abruptes du Pas de Roland à gauche.



La crête est le repaire de vautours!



La fin de la crête avec le Gorospil (691m). A noter dans le petit cirque dans l'ombre juste devant, le discret sentier du retour!


On atteint donc le Gorospil 2h30 après le départ. Descendre jusqu'au col de Gorospil (point 4), où on rejoint la route du col des Veaux.
A partir d'ici, deux solutions:
- Prendre à l'est par la route pour descendre jusqu'à la ferme Esteben, et prendre le Gr10 sur le flanc est de Biskayluze pour rejoindre le col Zuharreteako.
- Prendre à l'ouest un petit sentier qui va serpenter le long du flanc ouest du massif.
J'ai choisi cette deuxième option, plus sauvage et non balisé.
On rejoint en 10 minutes un petit col sous Gorospil (point 5). De là le sentier est plus discret.



Le sentier court à flanc.



Le sentier est discret mais toujours bien tracé.


On rejoint une piste carrossable près d'une bergerie (point 6), suivre cette piste à flanc jusqu'au pied d'Abozé. La piste tourne à droite (est) pour rejoindre le col de Zaharreteako.



Cette petite sente permet d'accéder à des paysages sauvages et très paisibles.


Du col de Zuharreteako, prendre la petite sente évoquée précédemment (point 7). Elle court le long du Mondarrain, quasiment à plat, jusqu'à l'épaulement ouest du Mondarrain. Il n'est pas rare de croiser un troupeau de betizoak (petites vaches sauvages basques farouches qu'il vaut mieux laisser tranquille!).



Rejoindre le col d'Amezketa, puis le parking, en environ 4h30 au final.

Randonnée sans grande difficulté (si ce n'est sa longueur), qui permet de découvrir de magnifiques panoramas.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire