31 octobre 2016

Pic de Madamète, 2657m.



Le Pic de Madamète fait face aux grands sommets de la réserve du Néouvielle. Pour l'atteindre, la boucle du jour, si elle ne présente pas de difficulté, est quand même assez longue.
Elle permet de parcourir deux belles vallées typiques du massif du Néouvielle: lacs, blocs de granite et pins à crochets sont biens présents tout le long de la randonnée pour une ambiance austère et sauvage.
Au sommet, c'est le Pic de Néouvielle qu'on prend en plein visage, à portée de main, la vue est imprenable sur la voie normale d'ascension. La descente par le vallon Det Coubous permet de longer de nombreux très beaux lacs et de faire une boucle variée très agréable.

                        Départ: Pont de la Gaubie. Depuis Barèges, continuer vers le Col du 
                           Tourmalet. Avant d'arriver au parking du Tournaboup, prendre une route 
                           secondaire qui monte vers la droite. Se garer près d'un bâtiment juste après 
                           avoir traversé le pont de la Gaubie. Le départ se fait via un petit sentier qui 
                           part plein sud (GR10).

                        Difficultés (voir niveaux de difficultés)
                         - Randonneur expérimenté.
                         - Pas de difficulté technique, mais la boucle est assez longue. Balisage GR 10 
                           jusqu'au Col de Madamète.
                         - La dernière pente pour accéder au Pic de Madamète est raide.

                           Durée:  
                                - 6h30 (sans les pauses) pour la boucle complète.

                           Dénivelé:
                                - 1100 mètres environ.       
                                -  Boucle de 17 km.                         
                                
Carte du parcours:



Départ du parking du Pont de la Gaubie, 1550m.



Il suffira de suivre le GR10 jusqu'au pied du Pic de Madamète. On s'enfonce plein sud vers le Pont de Pountou.



On rejoint en 5 minutes une large piste qu'il faut continuer à suivre vers le sud.



Pont du Pountou, 1740m, en 25 minutes environ. Sur la gauche, le chemin de l'aller vers la Cabane d'Aygues-Cluses. Sur la droite le chemin du retour depuis le lac Det Coubous.




Pas de risque de se perdre, panneaux indicateurs.




En prenant à gauche on va remonter tout un beau vallon en suivant le ruisseau d'Aygues-Cluses.



Le chemin est bien tracé.



On traverse plusieurs zones de gros éboulis typique du massif. Ceux qui ont fait l'ascension du Pic du Néouvielle en été voient de quoi je parle (Topo Néouvielle)..



Toujours suivre le balisage qui fait faire des allers-retours sur les rives du ruisseaux. Il est assez bas en cette saison mais les passages à gué doivent à mon avis être plus tendus à la fonte des neiges.



Rive droite (orographique) du ruisseau, on traverse de belles forêts de pins. Le soleil nous éclaire enfin!



Le dénivelé est très progressif jusqu'à la cabane d'Aygues-Cluses.



On repasse une dernière fois rive gauche et on débouche sur des plateaux herbeux, avec la cabane d'Aygues-Cluses en vue.



Cabane d'Aygues-Cluses, 2150m, 2 heures depuis le parking.



Vers le Sud on voit les objectifs du jour, compter encore 2 bonnes heures (et 500m de denivelé) pour rejoindre le sommet.



Juste derrière la cabane, le lac de Coueyla Gran devant le Pic d'Aygues-Cluses, 2620m.



Gros plan sur le Pic de Madamète, 2657m.



Depuis la cabane, toujours suivre le GR10 sans lâcher le balisage (quelques sentes secondaires en partent) il se faufile parmi les blocs vers les lacs de Madamète.



Lacs de Madamète, 2299m. 


Le plus petit des deux lacs de Madamète est en voie d'eutrophisation.



Lac de Madamète.



Continuer l'ascension pour rejoindre rapidement les laquets de Madamète, 2373m.



On prend de l'altitude et la vue s'ouvre. Ici derrière nous sur le Pic du Midi de Bigorre, 2877m.



Des laquets, reprendre le sentier qui se perd parfois dans des zones de blocs inconfortables, pour rejoindre le col de Madamète.



Le Col de Madamète est en vue.


Col de Madamète, 2508m, en 3h30 de marche. La vue s'ouvre superbement sur le massif du Néouvielle et ses lacs. A partir du col oubliez la solitude, ce col est très facilement accessible depuis le parking du lac d'Aubert (350m de dénivelé contre 1000 pour notre itinéraire!). Forcément il y a foule vue la météo aujourd'hui.



La vue est saisissante sur la pointe du Ramoun et le Pic de Néouvielle.



Du col, vue vers le sommet. On quitte le balisage mais l'itinéraire est bien cairné. Attention ne pas suivre une belle sente qui part à plat à flanc vers le col de Tracens, mais bien prendre à pleine pente vers le sommet.



C'est la partie la plus raide, le sentier est ici assez aérien et la fatigue commence à se faire sentir. 



On rejoint un petit col juste sous le sommet, on bascule face ouest pour atteindre en 4h......



Le Pic de Madamète, 2657m. Belle vue plongeante sur l'itinéraire du jour, et sur le massif du Néouvielle.


PANORAMA A 360°  (cliquer sur le lien)
PANORAMA A 360° AVEC LES NOMS (cliquer sur le lien)


Extraits du panorama:

Panorama côté nord:


























 

Panorama côté Est et sud:

















Panorama côté ouest


Pic d'Estaragne, 3006m, et Pic de Campbieil, 3173m.



Vue plongeante sur le lac d'Aubert.



Vue imprenable sur la voie normale du Pic de Néouvielle, comme souvent c'est plus impressionnant de loin que dedans!



Les Posets, deuxième sommet des Pyrénées, 3369m.



Et l'Aneto, point culminant des Pyrénées, 3404m.



La pointe de l'Arbizon, 2831m, avec le Pic de Bastan 2715m devant lui.



Le Pic des Quatre Termes, 2724m.



Les lacs de Madamète où nous étions tout à l'heure.



Pic du Midi de Bigorre, 2877m.



La pointe de la Pène det Pouri, 2587m.



La vue porte jusqu'au Balaitous, 3144m, premier "3000" à l'ouest de la chaîne.



Pic d'Ardiden, 2988m.



La Pique Longue du Vignemale, 3298m.



Le Monné de Cauterets, ou Moun Né, 2724m.



Vers l'est, on voit très bien le Maubermé, géant du Couserans à 2880m.



Vers le Néouvielle et ses superbes lacs.


Le beau bassin d'Aygues-Cluses qu'on a intégralement traversé, avec les lacs de Madamète et la pointe du Pic des Quatre Termes au fond. Tout à gauche le Pic du Midi.



Depuis le sommet, l'itinéraire de descente. Il n'est pas balisé mais très bien cairné. On va passer au pied du Pic de Tracens pour rejoindre le lac de Tracens.



La face nord me semble encore plus raide que la face Est. Suivre une petite sente qui fait des lacets serrés dans les cailloux.



Durant la descente, le lac de Tracens et son petit îlot.



Suivre la sente bien tracée qui part dans le vallon pierreux.



On traverse un plateau avec une vue sur le lac Nère, qu'on ne rejoindra pas, on va bifurquer sur la droite juste avant.



Le lac Nère et la bifurcation (sente cairnée sur la droite). Il est possible en suivant la sente principale tout droit de rejoindre le Lac Nère et le sentier de descente vers le Lac Blanc. Mais il est dommage de ne pas passer voir le Lac de Tracens.



Le Lac de Tracens, 2186m.



Beau lac de Tracens.



Le dépasser en le longeant par la droite.



Derrière nous, le Pic de Madamète est le sommet rond tout au fond à gauche, on a fait du chemin!



On va rejoindre en quelques minutes un nouveau lac, le Lac Blanc, qui a une couleur verte magnifique.



Dépasser le Lac Blanc et suivre toujours la sente principale pour longer ensuite les lacs de la Jonquère, 2100m.



Ce lac est quasiment complètement eutrophisé... donnant un air de savane avec ces herbes jaunes.



Le longer également par la droite.



On débouche sur une sente surplombant le Lac Det Coubous, dernier lac de la journée!



Suivre à flanc le sentier qui conduit au barrage du lac Det Coubous, 2041m.



Barrage du Lac Det Coubous. La pointe rocheuse du Pic des Crampettes, 2484m.



Prendre à droite après le barrage, et on surplombe la vallée de départ, avec le parking du Pont de la Gaubie. Il n'y a plus qu'à descendre le mur Det Coubous, 300 mètres de dénivelé!



On rejoint la piste ramenant au parking, en passant le Pont du Pountou.



Belles couleurs d'automne sur les crêtes de la Pègue.



On retrouve le Pont de la Gaubie, 7h30 plus tard (compter 6h30 sans les pauses).



Très belles boucle, à travers des paysages sauvages typiques du massif. Le sommet, malgré une altitude assez modeste, offre une vue à couper le souffle sur le Néouvielle, et sur de nombreux grands sommets.
Le retour en boucle offre de nombreux très beaux lacs qui vaudraient à eux seuls le déplacement!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire