24 avril 2016

Pech de Bugarach (1230m) depuis le Col du Linas.





Profitons des vacances pour explorer d'autres endroits de nos Pyrénées: destination le Pech de Bugarach. Ce sommet est facilement reconnaissable parmi les sommets des Corbières, avec ses falaises abruptes. De loin, il semble inaccessible. Pourtant la randonnée jusqu'à son sommet est assez facile depuis le Col du Linas au dessus du village de Bugarach. Une boucle plus longue est possible avec l'ascension par la "fenêtre" et une descente par le Col du Linas.

                        Départ: Rejoindre le village de Bugarach. Traverser le village direction 
                             Soulatgé. Continuer la route principale et stationner au Col du Linas, 667m.

                        Difficulté (voir niveaux de difficultés)
                         - Randonneur: randonnée facile sur le plan physique.
                             - Parcours balisée en jaune de bout en bout.
                             - Zones très glissantes, bâtons conseillés à la descente.

                           Durée
                                - 3 heures.
                           Dénivelé:
                               - 600 mètres.

Carte du parcours.




On démarre du Col du Linas, à 667m.





Prendre la piste fermée par une barrière en bois, balisage jaune très net.



Le temps est très nuageux aujourd'hui, et le panorama au sommet va malheureusement s'en ressentir.

On suit la piste droit vers le sud, on traverse une forêt, quelques zones très humides et boueuses. Dans la forêt on finit par longer une clôture à main droite.




Après environ 30 minutes on bute sur un coude à angle droit, continuer à suivre la clôture.




On pénètre dans une belle forêt de hêtres et de buis, le sentier descend puis remonte franchement vers le sud.




Suivre toujours la balisage jaune. Près d'un gros rocher prendre un lacet à droite en laissant la piste en face.




Le sentier monte dans la forêt et on se rapproche rapidement des falaises du Bugarach.




La Pique Grosse du Bugarach, qu'on va contourner par un petit col à l'ouest.




Le temps est bouché, la vue est néanmoins étendue sur la plaine de Bugarach.




Le petit col à rejoindre par des lacets.




On vient buter sur les falaises, prendre à gauche dans de la caillasse.




Grimper dans les cailloux et les rochers et rejoindre le petit col sur la crête en 1h15.




Du col on est sensé voir le sommet. Il est là sur la gauche!




Suivre le sentier, qui traverse une zone de rochers assez glissants.




On traverse une autre petite forêt avant d'en sortir par des pelouses qui nous conduisent vers une crête rocheuse.




Les nuages se sont levés un peu, le sommet apparaît au fond.




Vers l'arrière, la belle crête qu'on a passé par le petit col.




Bugarach vu depuis la pente finale.




Suivre le flanc par un bon sentier, balayé par les vents.




On atteint le sommet du Pech de Bugarach, 1230m, en moins de deux heures depuis le Col du Linas. Il est entouré de falaise abruptes impressionnantes. Le panorama s'étend normalement de la Méditerranée au massif de Tabe et le Saint-Barthélemy.
Les nuages bouchent complètement l'horizon aujourd’hui, dommage!

Un petit panorama vers l'est, un peu plus dégagé.












Vue vers le sud et le sentier d'ascension de la voie par la Fenêtre.



Vers l'ouest, de belles falaises tombant directement sur la plaine.



Vers l'est, on peut deviner le Château de Peyrepertuse sur son piton rocheux tout à gauche, et les gorges de Galamus à droite.



On ne s'est pas attardés au sommet, le vent glacial était impressionnant. Redescente par le même itinéraire! Prudence dans la descente, de nombreuses zones sont glissantes.




Les roches du côté ouest du Bugarach.




Les crêtes d'al Pouil, 1037m.



Les coucous (Primevères Officinales) sont en fleurs!



Retour au Col du Linas sans difficulté, pour une randonnée d'environ 3 heures.


Dernier regard vers le Pech de Bugarach.


Et son sommet vu depuis le village!


Randonnée sans grande difficulté, balisée, mais nécessitant néanmoins de la prudence à la descente tant les sentiers sont glissants. Le panorama par beau temps doit être splendide!



2 commentaires:

  1. Vous n'avez pas mentionné la porte spatio-temporelle qui permet de passer dans l’autre dimension ... Un effet de la chute peut être ??

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai en effet pas trouvé les hangars à OVNI mentionnés sur la brochure!

    RépondreSupprimer