7 août 2018

Punta Escuzana, 2847m, par la Faja Escuzana.







La Punta Escuzana s'élève à 2847m, telle une vigie face à l'envers sud du Cirque de Gavarnie. La vue y est somptueuse, sur les sommets du cirque bien entendu, mais également sur l'Aragon et une bonne partie des sommets pyrénéens espagnols.

La randonnée du jour emprunte la Faja Escuzana, qui mérite grandement à elle seul d'être parcourue. C'est une vire impressionnante, bien que sans danger, sur des balcons à flancs de falaises pour rejoindre la base du sommet.

Sans être très difficile, cette randonnée s'adresse tout de même aux randonneurs habitués à cheminer sur terrains compliqués: on s'aide fréquemment des mains, la portion entre la Forqueta de Gabieto et la Faja est relativement exposées et nécessite de bien repérer les passages clés. De même un petit mur d'environ 2 mètres clôture la sortie de la Faja et pourra poser problème aux personnes peu à l'aise dans ces conditions. A noter qu'il y avait un bout de corde relativement neuf aujourd'hui sur ce mur.



                            Départ: Col de Tentes, 2208m. A l'entrée de Gavarnie, prendre à droite la
                                 direction de la station des Especières. Passer la station de ski et poursuivre la
                                 route jusqu'au col, parkings bondés en été.


                        Difficultés (voir niveaux de difficultés):
                           - Montagnard. Cheminement hors balisage, même si en général bien tracé et
                             cairné.
                             Bien repérer le début du sentier au Port de Boucharo (voir suite du topo).
                             Partie complexe après la Forqueta de Gabieto.
                             Vire impressionnante mais assez large, donc relativement sécurisante.
                             Mur à la fin de la vire à négocier (un pas de II peu exposé).
                            
                           Durée:  
                                - 6h00 sans les pauses pour l'aller retour.
                                                                                                             
                           Dénivelé:
                               - 900m environ. Nombreuses montées descentes, notamment au retour dans la Faja.
                                

Carte du parcours: Rejoindre le Port de Boucharo, laisser à gauche le sentier (et la foule) qui part vers les Sarradets pour descendre versant espagnols. Suivre une sente qui longe les escarpements des Gabietous puis remonte jusqu'à la Forqueta de Gabieto. Descendre sur la gauche pour récuperer la trace jusqu'au fond du valon et remonter en face jusqu'à la vire. A la sortie de la Faja, sente en lacets courts jusqu'au Col Escuzana, puis à toute crête à droite vers le sommet de la Punta Escuzana.
Retour par le même itinéraire.




Du Col de Tentes, la face nord du Taillon et les Gabietous font toujours forte impression!




Au dessus du Col des Sarradets: le Casque du Marboré, 3006m.




Rejoindre le Port de Boucharo par l'ancienne route désormais fermée aux véhicules.





Le soleil se lève au dessus du vallon de Pouey Aspé.


Port de Boucharo, 2276m, compter une vingtaine de minutes depuis le Col de Tentes.


Port de Boucharo, vue côté Aragon.


Avec le superbe massif de la Tendenera et ses couleurs incroyables.


Du port de Boucharo, laisser à gauche le sentier et les moults randonneurs partant vers le refuge des Sarradets et la Brèche de Roland (Topo brèche de Roland) pour descendre quelques mètre versant espagnol.


Viser une sente qui passe sous un rocher blanc un peu rond bien visible depuis le col.


On passe ainsi sous ce fameux rocher.


Le cheminement, sans être difficile, nécessite tout de même un peu de grimpette et de s'aider des mains par endroit.


On récupère au dessus une bonne sente qui trace dans la pierraille puis des pelouses jusqu'à la Forqueta de Gabieto.


Derrière moi, Antoine dans le pierrier. Le sommet du Pic entre les Ports, méconnaissable par rapport à son aspect hivernal (Topo Pic entre les Ports).



La vue s'étend sur une face inhabituelle (pour nous français) du massif du Vignemale.


Le prochain objectif en vue: la Forqueta de Gabieto, avec la Punta Escuzaneta à sa droite.


La sente se faufile dans la pierraille jusqu'au fond d'un cirque minéral austère.


Pour remonter assez rudement vers la Forqueta.



Même très rudement sur la dernière portion.


On souffle en regardant l'horizon, où le Pic du Midi de Bigorre fait une apparition.


Près de la Forqueta les rochers prennent des formes amusantes.



Forqueta de Gabieto, 2516m, vue très belle sur la Tendenera.


Et surtout en face sur le versant qu'on va traverser pour rejoindre le sommet. C'est très impressionnant d'ici de voir le chemin qu'on va emprunter.



La Faja de Escuzana.


Gros plan sur une partie de la Faja. On devine le tracé du sentier.




De la Forqueta de Gabieto, descendre prudemment de quelques mètres et partir vers la gauche en visant un cairn bien visible (cf photo).




C'est la partie un peu compliquée de l'itinéraire, quelques traversés sont un peu exposées et on chemine dans un chaos de cailloux parfois croulants où il faut bien suivre la sente et les cairns qui sont très bien placés!









Un bouquet d'Edelweiss!!



Cela devient rare d'en croiser.



Les difficultés passées, on rejoint le fond du vallon au pied du Gabiétous, dans un transition géologique superbe de couleur (on verra mieux au retour). Noter en face la sente dans la pierraille qui rejoint l'entrée de la Faja.


Entrée de la Faja de Escuzana.


On prend donc pied sur la sente qui file droit, plein sud, vers l'entrée de la vire.



A partir d'ici, pas de souci d'orientation, on suit la sente qui se faufile le long des falaises. La banquette est assez large pour qu'il n'y ait pas d'impression de vertige.















Le panorama est de plus superbe, ici de la Tendenera au Vignemale en passant par le massif du Garmo Negro.







On finit par buter sur le petit mur qui clot la vire.


Sans grande difficulté si vous avez l'habitude de grimper, il est malgré tout assez redressé et surtout commence à être lisse...



D'en haut, Antoine sur le petit mur. Il y avait une corde en bon état aujourd'hui. Comme souvent, la descente est plus impressionnante que la montée.


Cette petite difficulté passée, le sentier sort de la vire et passe une pelouse à flanc pour rejoindre le fond d'un entonnoir caillouteux au pied de l'Escuzana.


C'est tout droit (enfin en lacets serrés...) pour rejoindre le Col Escuzana.



Col Escuzana, d'où la vue s'ouvre sur le versant sud de Gavarnie.


Gabiétous, Taillon, Marboré, Cylindre et Mont Perdu à l'horizon. Le contraste des couleurs est superbe!


Cylindre 3335m et Mont Perdu 3355m.


Du Col Escuzana, prendre à droite (sud) la sente qui part droite vers le sommet.


Elle passe dans des pierriers assez pénibles flanc ouest du sommet.


On rejoint la croupe sommitale, puis sans difficulté la.....




Punta Escuzana, ou Mondarruego selon les cartes, 2847m, en 3h30 environ.




Le panorama est superbe à 360°.




🌄🌄🌄




Punta Escuzana, 2847m


Punta Escuzana, 2847m










🌄🌄🌄




Extraits du panorama:
















Vers l'Espagne et la vallée de Torla.



Torla.


Canyon d'Ordesa et la Faja de las Flores, une vire surplombant le canyon sur presque 4km!


Massif de la Tendenera.



Pico Otal 2705m et Tendenera 2845m.


La Collarada, 2883m.


Argualas, Garmo Negro et Pics d'Enfer, dépassant tous les "3000".


Massif du Vignemale.


Cerbillona, Clot de la Hount, Pique Longue, Montferrat..


Pic de la Sède, 2976m.


Pic de Labas, 2946m.


Côté Gavarnie.


La face sud du Taillon, 3144m.


Fausse brèche, et Pic Blanc, 2916m.


Fausse brèche et Pointe Bazillac.


Des Astazous au Marboré.


Casque, 3006m, et Marboré, 3248m.


Mont Perdu, 3ème sommet pyrénéen par altitude, 3355m. On voit bien le couloir d'ascension encore enneigé.


Les Astazous.


Vers le canyon d'Ordesa.


Ordesa.



Faja de las flores.


La vue est vraiment somptueuse sur la face sud des sommets de Gavarnie.




Après avoir bien profité du tour d'horizon, le retour se fait par le même chemin, compter environ 2h30 pour retrouver le col de Tentes.





Descente un peu pénible dans les cailloux croulants pour rejoindre le col de l'Escuzana.


Dernier regard sur Gavarnie avant de basculer.


Et de dévaler la sente qui ramène à l'entrée de la Faja de Escuzana.


Le sentier est facile à retrouver et inratable.


C'est reparti pour cette magnifique vire.


















Vue en face sur l'Escuzaneta et la Forqueta de Gabieto qu'on va rejoindre.


Avec le soleil cet après-midi on se rend bien mieux compte de la frontière géologique de ce vallon!




Reprendre en face la sente à flanc en suivant bien les cairns. A noter qu'un balisage (gros points blancs) est visible aussi dans ce sens.


Quelques flèches aussi aux endroits plus tendus.


Une petite cheminée assez courte et peu difficile à ce niveau.


Antoine dans la petite cheminée.


On retrouve la Forqueta de Gabieto, 1h30 depuis le sommet.


Et on bascule de l'autre côté.


La descente depuis la Forqueta est très raide dans de la petite pierraille, prudence!


On retrouve le flanc du massif des Gabiétous, il ne reste plus qu'à filer jusqu'à Boucharo!




Port de Boucharo, retour à la civilisation avec beaucoup de marcheurs sur la zone. Il ne reste plus qu'à suivre la route jusqu'au Col de Tentes pour clôturer cette belle journée.


Avec une dernière vue sur le massif du Marboré.




Retour au col de Tentes, près de 6h plus tard. Belle randonnée marquée surtout par le magnifique passage de la Faja Escuzana. Le sommet n'est néanmoins pas en reste avec un panorama intéressant sur 360° et une vue inhabituelle sur les sommets de Gavarnie.

🌄🌄🌄





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire